Soudan: Ministre des AE envoie un message au Conseil de sécurité sur le barrage de Renaissance

Khartoum — La ministre des Affaires étrangères, Asmaa Mohamed Abdallah, a envoyé mardi un message au chef du Conseil de sécurité qui comprenait une explication de la position du Soudan sur les développements liés aux négociations sur le barrage de la Renaissance et les détails de l'initiative récemment adoptée par le Soudan et représentée dans les contacts pris par le Premier ministre, Dr Abdallah Hamdok, avec ses homologues en Égypte et en Éthiopie qui ont abouti à l'accord de reprendre les négociations au niveau des ministres de l'Irrigation.

Le message affirme la position de principe du Soudan d'adhérer toujours à la négociation de bonne foi basée sur la conviction du Soudan sur l'importance d'établir une base solide pour la coopération entre les trois pays.

Le message a également souligné l'attachement du Soudan aux règles du droit international stipulées dans la Convention des Nations Unies sur l'utilisation des cours d'eau internationaux à des fins autres que la navigation, dont la principale est l'utilisation juste et raisonnable des ressources en eau, s'abstenir de causer de graves dangers vers d'autres pays et le règlement pacifique des différends.

Le message a demandé au Conseil de sécurité d'encourager toutes les parties à s'abstenir de toute action unilatérale qui pourrait affecter la paix et la sécurité régionales et internationales, et d'appuyer les efforts du Soudan pour reprendre de bonne foi les négociations afin de parvenir à un accord global et satisfaisant.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.