Sénégal: Heurts à Touba et Tivaouane

La grève de 48h dans le secteur des transports, en soutien au sous-secteur interurbain toujours confiné, a engendré des manifestations à Touba.

Alors que la Police de la ville religieuse a procédé à plusieurs arrestations dans les rangs des chauffeurs qui ont pris part aux affrontements, celle de Mbacké s'est lancée à la recherche des véritables instigateurs.

En effet, les jeunes chauffeurs s'insurgent contre la prolongation de l'état d'urgence. Quatre d'entre eux au moins ont été arrêtés. La colère était au paroxysme chez ces chauffeurs et transporteurs de Touba et de Mbacké qui étaient décidés, à tout prix, à faire plier l'État dans son interdiction de l'interurbain.

Malgré l'interdiction de toute manifestation dans la cité religieuse par le Khalife général des Mourides, Touba a vécu hier, mardi 02 juin, des moments rarissimes, inoubliables, à bien des égards... de violence.

DES PNEUS BRULES SUR LA ROUTE DE TIVAOUANE

Ce n'est pas qu'à Touba seulement qu'il y a eu des échauffourées entre forces de l'ordre et grévistes du secteur des transports interurbains.

Dans la région de Thiès, située à 70 kilomètres de Dakar, des transporteurs sont tous descendus dans la rue, hier mardi, manifestant leur courroux sur l'axe Tivaouane-Thiès.

Mieux, ils ont préféré barrer la route et brûler des pneus, bloquant le trafic sur l'axe Tivaouane-Thiès. Ce qui a nécessité l'intervention des forces de l'ordre pour les disperser à coups de gaz lacrymogènes et rétablir la circulation.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.