Tunisie: Chamakhi | Le bon filon - La diva capricieuse

Au Club Africain, les tympans ne sont pas habitués au silence...

Les valises de Yassine Chamakhi sont bouclées depuis quelque temps déjà et entreposées chez lui. Mais l'attaquant clubiste ne déménagerait finalement pas. L'interminable feuilleton de son vrai-faux départ du Club Africain serait en passe d'être achevé, depuis que le buteur du CA aurait acté l'échec de son projet de passage à la concurrence. Plus de place donc aux négociations hors du Parc A. Désormais, il ne s'agirait donc plus que d'une partie de poker menteur, même si l'exécutif clubiste, n'a jusque-là souhaité, ni confirmer cette information, ni faire de commentaires. Par contre, pour la bulle clubiste, ce «renoncement» à mettre les voiles mettrait forcément un terme à un long feuilleton, avec son lot de rumeurs folles, de déclarations enflammées, de tentatives de déstabilisation et d'outrances même !

Jeu de dupes

Il y a eu beaucoup, beaucoup d'intox sur ce dossier. Car ces derniers temps, les chasseurs de têtes ont déployé des trésors d'imagination pour éloigner Chamakhi du CA. Après quelques tentatives infructueuses, ils n'ont pas manqué de revenir à la charge, flairant le bon filon. Et malgré les appels de pied de certains entraîneurs convaincus par le talent du joueur, il fallait aussi composer avec le CA, son bureau mais surtout son mécène attitré qui aurait pris le joueur sous son aile, actant de facto son maintien au CA.

Bref, quand on assemble les pièces du puzzle, il apparaît de plus en plus nettement que le joueur n'est pas prés de changer d'air. En clair, jusque-là, le feuilleton du vrai-faux départ de Chamakhi s'apparente de plus en plus à une guerre de communication, voire à un jeu de dupes, plus qu'à autre chose.

Serrage de vis

Cependant, un autre son de cloche nous rappelle qu'au CA, à l'exception de Hamadi Bousbia, nul n'est indispensable. Chamakhi ? Qu'a-t-il apporté au club ? Qu'il paraît même loin le temps où le joueur faisait vibrer le virage ! Et puis, en l'état, quelle est la vérité ! A quoi ont joué les dirigeants du CA en ce sens, insondables voire déroutants sur ce dossier un temps, enclins à indiquer que les discussions avançaient, soufflant le chaud et le froid en rappelant que la situation était sous contrôle ? Il est clair que par le passé, le passé proche, en faisant mine d'ouvrir la porte à Chamakhi, le CA souhaitait surtout procéder à un serrage de vis, et donc recadrer sa diva capricieuse. Et depuis, même s'il ne s'est exprimé publiquement qu'à une seule reprise, le joueur a montré patte blanche en vue de redorer une image, sensiblement écornée.

Les tympans ne sont pas habitués au silence

Désormais, tout est à ranger au rayon des mauvais souvenirs. Pour qu'à l'avenir, la lumière perce au fond du tunnel pour le facteur X clubiste. Au Club Africain, les tympans ne sont pas habitués au silence. Du moins pas encore. Parfaitement au courant de l'impasse dans laquelle se trouve le CA avec son détonateur, le Cops clubiste ne veut entendre parler que de joueurs prêts à tout donner pour défendre l'honneur du maillot et à s'inscrire dans le projet du club .

Bref, un joueur en délicatesse avec la Curva Nord doit acter la réconciliation ou disparaître !

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.