Angola: La BPC affecte 80% des créances douteuses à la Recredit

Luanda — La Banque d'épargne et de crédit (BPC) a accordé mardi 80% de ses créances douteuses, estimées à 951 milliards de kwanzas, à l'entreprise Recredit - Gestão de Activos..

La signature de l'accord de cession du portefeuille de prêts non payés de la Banque d'Epargne et de Crédit a été réalisée par les présidents des conseils d'administration de la BPC, André Lopes, et de la Recredit - Gestão de Activos, Valter Dias de Barros.

S'adressant à la presse, le gestionnaire de la Recredit - Gestão de Activos a affirmé que son entreprise continuera à gérer le processus de récupération de crédit, en favorisant le recouvrement par des moyens extrajudiciaires.

"Nous allons négocier à l'amiable avec ces clients et chaque fois que nous ne pourrons pas récupérer par des moyens extrajudiciaires, nous utiliserons toutes les ressources que la loi nous permet de récupérer ce prêts", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la Recredit s'efforcera de récupérer autant de portefeuille de prêts que possible, qui a été évalué à 6% du portefeuille total, dans le processus d'évaluation de la qualité des actifs que la Banque nationale d'Angola (BNA) a injecté auprès des banques commerciales.

À son tour, le président du conseil d'administration de la BPC a expliqué qu'avec le prêt d'une partie du portefeuille de prêts à la Recredit, des conditions ont été créées pour que, à l'avenir, cet exercice de collecte et de régularisation des crédits précédemment accordés aux différents les emprunteurs de la BPC soient contractés par une entité privée.

André Lopes a souligné que dans le cadre du programme de recapitalisation et de restructuration de la BPC, une série d'actions sont prévues, telles que la réorganisation du portefeuille de crédit et d'autres recapitalisations.

A Recredit - Gestão de Activos a réussi à recouvrer une dette de 1,5 milliard de kwanzas en crédit consenti par la Banque d'épargne et de crédit, amortie par un groupe d'entreprises, le premier cas étant enregistré.

Le recouvrement du prêt précité intervient après une période de négociation avec des sociétés qui étaient en situation de débiteurs de la BPC.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.