Congo-Brazzaville: COVID-19 - Des masques de protection pour les élèves de Bacongo

L'administrateur-maire du deuxième arrondissement de Brazzaville, Simone Loubienga, a remis le 2 juin plus de dix mille masques alternatifs aux responsables des établissements publics et conventionnés de Bacongo.

Destinés prioritairement aux élèves candidats aux différents examens d'Etat des enseignements général et technique, ces masques leur permettront de lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19 qui sévit dans le pays depuis quelques mois. Réceptionnant les 1500 masques remis pour le compte des treize écoles primaires, la cheffe de la circonscription scolaire de Bacongo, Gertrude Kombo Ngoma, pense que cette donation est un grand soulagement tant pour les élèves que pour le personnel enseignant.

« ... Le geste que vient de faire madame le maire prouve à suffisance que nos enfants seront sécurisés et que l'école ne sera pas le foyer de contamination, ni de propagation », a-t-elle assuré, précisant qu'au regard de la quantité reçue, même le personnel administratif sera servi.

Au niveau des sept collèges, environ 2 736 apprenants vont recevoir ces masques. Dans les quatre lycées dont deux d'enseignement général et deux d'enseignement technique, 6021 élèves sont ciblés. Un ouf de soulagement pour le proviseur du lycée technique industriel 1er mai, Basile Oko Singha. « Merci beaucoup parce que nous avons des élèves qui quittent les quartiers périphériques à pied et leur demander d'acheter les masques serait un problème de plus. Notre patience à payer et merci à l'administrateur-maire de Bacongo car, avec ce don, les enseignants, élèves ainsi que le personnel administratif auront au moins deux masques », s'est-il exprimé.

Médecin biologiste, l'administrateur-maire de Bacongo, qui s'était lancé dans la sensibilisation des habitants avant l'importation du coronavirus au Congo, a mis à profit sa descente à l'inspection d'enseignement primaire pour rappeler aux responsables des écoles le respect des gestes barrières. Membre de l'Association des femmes médecins du Congo, Simone Loubienga a également rappelé l'importance des masques alternatifs dans la lutte contre la Covid-19. C'est ainsi qu'elle a insisté sur le respect des mesures barrières dans les écoles et le port obligatoire du masque conformément au slogan « Pas un seul pas sans masque ».

Notons que les masques remis dans les écoles font partie des 50 000 reçus de la préfecture de Brazzaville. Après la distribution dans les quartiers et les établissements scolaires, la mairie de Bacongo compte mettre le cap dans les marchés.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.