Afrique Centrale: CEEAC - Les ministres examinent les dossiers de candidature aux postes de commissaires

Les travaux de la neuvième session extraordinaire du conseil des ministres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) se sont ouverts, ce mercredi 3 juin, à Libreville, au Gabon.

Placés sous la présidence du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de l'intégration régionale et des Gabonais de l'étranger, Alain Claude Bilie By Nze, notamment en sa qualité de président du conseil des ministres de l'institution, ces travaux se déroulent par vidéo conférence.

Ils ont pour objectif principal d'examiner et évaluer les dossiers de candidature aux différents postes de commissaires avant la future rencontre des Etats membres de la CEEAC.

« Le conseil des ministres qui s'ouvre aujourd'hui s'inscrit dans la logique de l'appel à candidature aux postes de vice-président et des commissaires qui avait été lancé dans tous les Etats membres, et qui en ont répondu par le dépôt de candidatures au secrétariat général. Ainsi, le comité des ambassadeurs des Etats membres s'est réuni à deux reprises en vue de la constatation, l'ouverture et la conformité administrative des dossiers de candidatures transmis par la suite aux Etats membres dans la perspective du présent conseil des ministres », a précisé, le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-mi, en ajoutant que le conseil s'appuiera sur le rapport d'évaluation des candidatures établi par un cabinet indépendant recruté à cet effet.

Selon Ahmad Allam-mi, compte tenu de la situation liée à la pandémie du Covid-19, la session sera élargie aux ministres en charge de la Santé, de l'Economie, des Finances, afin d'examiner et d'adopter le projet de stratégie régionale de riposte contre la Covid-19 élaboré par le secrétariat général de la CEEAC.

Notons que cette session abordera également la situation politique et sécuritaire en République centrafricaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.