Congo-Brazzaville: Emergence films festival - Les candidatures désormais ouvertes

En vue de participer à la septième édition du rendez-vous cinématographique africain, les réalisateurs du continent ont jusqu'aux 30 août pour envoyer leurs candidatures en ligne.

Après de nombreuses éditions couronnées de succès, le comité d'organisation du festival de films Emergence annonce déjà les couleurs de sa septième édition. Créé en 2014, par le jeune cinéaste togolais Joël M'Maka Tchedre, ce festival est un événement ouvert aux jeunes cinéastes africains qui ont un film, fiction ou documentaire, d'une durée maximale de trente minutes pour la catégorie compétition et un film de plus de trente minutes pour la catégorie hors compétition.

Placée cette année sur le thème « La formation, une nécessité pour les métiers du cinéma », le festival se tiendra du 7 au 11 novembre à Lomé, au Togo. Comme à l'accoutumée, il vibrera au rythme de plusieurs activités, à savoir des projections de films en compétition et hors compétition, des ateliers de formation, des masters class sur les métiers de cinéma et des conférences et tables rondes sur des thématiques précises.

Pour être éligible à la participation au festival, chaque postulant doit fournir : le titre original du film, l'année de production, le pays de production, le nom et prénom du réalisateur, la durée et le format du film, le lien de visionnage du film en ligne, le résumé du film en cinq lignes maximum, etc.

Au terme de l'appel à candidatures, le comité d'organisation retient une vingtaine de films pour la compétition. Seuls cinq parmi eux sont primés : le meilleur film documentaire, le meilleur film de fiction, le coup de cœur du jury, la meilleure interprétation masculine et la meilleure interprétation féminine. Le lien des inscriptions : http://emergencefestival.org/index.php/inscription2020/

Notons que le Congo participe, depuis 2018, à Emergence films festival. Michael Gandoh, réalisateur et formateur aux métiers du cinéma, a déjà remporté deux prix : le prix de la meilleure interprétation féminine décernée à Mira Loussi pour son film « Alicia » en 2018 et le prix de la meilleure création documentaire, l'an dernier, avec sa production « Une pour tous » qui est un appel à la tolérance, l'amour et l'entraide à l'endroit des malades mentaux.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.