Gabon: COVID-19/Lambaréné - Le couvre-feu, un moyen de cambriolage en bande organisée

Malgré les patrouilles des forces de sécurité à Lambaréné, comme dans d'autres provinces du pays, les délinquants profitent du couvre-feu pour cambrioler des points de vente et parviennent à s'introduire dans les commerces et à se servir.

Malgré le couvre-feu de 18h30 à 06h du matin instauré par le gouvernement du Premier Ministre Julien Nkoghe Békalé en vue de lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, le grand banditisme s'amplifie ces derniers temps avec des cambriolages perpétrés nuitamment dans plusieurs villes du pays, notamment à Lambaréné. En effet, dans la capitale provinciale du Moyen-Ogooué, plusieurs cas de braquages ou de cambriolages ont été signalés par des individus, dont la plupart sont des commerçants.

Ces cambriolages en bande organisée à Lambaréné ont occasionné de nombreux dégâts et des pertes. Ce mercredi 3 juin aux alentours de 4 heures du matin, un commerçant de friperie s'est fait dérober sa marchandise《nouvellement commandée de Libreville》. Non loin de là, vers l'aéroport, des boutiquiers ont également été visités par des malfrats.

Depuis l'exécution du couvre-feu à ce jour, à Lambaréné, plusieurs commerces se sont fait cambrioler. Des plaintes sont déposées auprès des forces de police de la ville. Après des enquêtes rondement menées, certains malfrats ont été appréhendés par les forces de l'ordre.

A Lambaréné, des indélicats ont profité du couvre-feu pour agir de manière illicite, ce qui a indéniablement poussé le Ministre de l'Intérieur, Lambert-Noël Matha à annoncer le lundi 1er juin dernier l'application ferme des mesures gouvernementales après le relâchement qui avait été observé.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.