Algérie: COVID-19 - Les prescriptions relatives à l'inhumation des dépouilles fixées par un arrêté ministériel

Alger — Les prescriptions relatives au transport et à l'inhumation des dépouilles des défunts dont le décès est lié à l'infection par le Coronavirus (Covid-19) ont été déterminées par un arrêté interministériel publié dans le dernier numéro du Journal officiel.

Ainsi, l'article 4 de ce l'arrêté énonce que "lorsque le décès intervient dans le domicile du défunt, le constat du décès à domicile peut se faire par un médecin public ou privé, qui se déplace de plein gré ou sur réquisition des autorités compétentes".

Pour ce qui est de l'ablution du défunt, dont le décès est lié à l'infection par le Coronavirus, le texte de loi précise que l'ablution "doit, obligatoirement, se dérouler au niveau de la morgue de l'établissement hospitalier du lieu du décès ou le plus proche".

"Dans le strict respect des mesures de prévention, de protection et de sécurité fixées par le ministre chargé de la santé, des personnes peuvent se porter volontaires pour effectuer l'ablution des corps au niveau de la morgue", relève l'arrêté, soulignant que le wali "peut également réquisitionner des personnes habilitées pour effectuer cette opération et que les services compétents de wilaya sont tenus de fournir aux personnes impliquées dans le processus d'ablution, les équipements de prévention et de protection appropriés".

D'autre part, l'arrêté interministériel stipule que le wali, territorialement compétent, "peut déléguer l'autorisation du transport des dépouilles à tout fonctionnaire habilité", ajoutant que "l'autorisation de transport est établie, sans délai, sur la base du certificat médical de constat de décès et de l'autorisation d'inhumer délivrée par le président de l'assemblée populaire communale territorialement compétent, et remise au représentant de la famille du défunt ou au représentant du service dûment chargé du transport de la dépouille".

"En cas d'inhumation de la dépouille dans la même commune du lieu du décès, l'autorisation d'inhumer délivrée par le président de l'assemblée populaire communale compétent vaut autorisation de transport", précise-t-on.

"Les parties chargées ou réquisitionnées pour le transport des dépouilles doivent veiller à la mise à la disposition des intervenants directs dans ce processus, les moyens de protection individuels et collectifs nécessaires pour assurer leur protection", note le texte de loi qui précise que "le transport de la dépouille vers le cimetière doit s'effectuer sous le contrôle et l'escorte des services de la gendarmerie nationale ou de la sûreté nationale territorialement compétents".

Le texte de loi relève, en outre, que "lorsque l'inhumation doit avoir lieu dans une wilaya autre que celle où a eu lieu le décès lié à l'infection par le Coronavirus".

L'article 16 explique que l'inhumation de la dépouille du défunt "doit s'opérer rapidement sur la base du certificat médical établi par le médecin ayant constaté le décès lié à l'infection par le Coronavirus et de l'autorisation d'inhumer, délivrée par le président de l'assemblée populaire communale, territorialement compétent".

L'article 21 énonce que "l'inhumation ne peut s'effectuer que si la dépouille est protégée dans une housse mortuaire et/ou dans un cercueil scellé, fournis par les services compétents de la wilaya et ce, pour éviter tout risque de contamination".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.