Ile Maurice: Bateaux de croisières - 450 Mauriciens bientôt rapatriés

C'est à partir du 13 juin que les Mauriciens qui étaient jusque-là coincés sur les bateaux de croisières pourront aspirer à rentrer au pays. Depuis hier, 3 juin et ce jusqu'à la fin du mois, huit vols sont dédiés aux opérations de rapatriement concernant 988 Mauriciens. De ce nombre, 450 sont issus des bateaux de croisières.

Les opérations seront encore plus fréquentes en juillet. La première phase de rapatriement de ces fils du sol commence la semaine prochaine, affirme Karl Mootoosamy, conseiller au ministère des Affaires étrangères. «Trois vols de rapatriement pour ceux qui sont à bord de ces navires seront assurés. Nous avons établi des points de convergence. Quand ils sortent de Miami ou ailleurs, les compagnies leur permettront d'aller à Londres ou à Paris. Les avions d'Air Mauritius les ramèneront alors à Maurice», déclare-t-il.

Le samedi 13 juin, un premier groupe de 150 Mauriciens embarquera à bord d'un vol de la compagnie nationale d'aviation de Londres. Puis, le mercredi 24 juin 2020, 150 autres compatriotes seront rapatriés de Paris. Enfin, le mardi 30 juin, un troisième vol de Londres est prévu, avec à son bord 150 fils du sol.

«Le mois prochain, nous poursuivrons avec d'autres rapatriements du Singapour et d'Afrique du Sud, entre autres», ajoute Karl Mootoosamy.

Ce plan a été mis sur pied par les responsables des bateaux de croisière et les ministères de la Santé, du Tourisme, des Affaires étrangères, du Travail respectivement et Air Mauritius. «Il est trop risqué de faire venir les navires à Maurice. Air Mauritius a déjà une expérience au niveau de la désinfection, nous avons fait des points de convergence pour ceux qui étaient sur ces croisières», précise-t-il. Une deuxième phase de rapatriement pour les Mauriciens coincés en mer sera effective le mois prochain.

Parallèlement, 538 autres compatriotes seront aussi rapatriés selon le plan de rapatriement du ministère des Affaires étrangères. «Ces derniers étaient à l'étranger pour diverses raisons, notamment pour des traitements médicaux, les études, les affaires ou encore les vacances», confirme Karl Mootoosamy. Ainsi, depuis hier, un avion d'Air India a procédé au rapatriement de 143 Mauriciens qui étaient à Delhi et Mumbai. Au total, quatre autres vols sont prévus pour le retour des Mauriciens bloqués à l'étranger. Aujourd'hui, un autre vol d'Air India de Mumbai permettra à une cinquantaine de nos compatriotes de rentrer au pays.

Dans la même veine, trois autres vols assurés par Air Mauritius. Le dimanche 7 juin, 150 Mauriciens bloqués à Perth en Australie, mettront le cap sur l'île. Et, sur le plan régional, un autre vol est prévu pour le retour de 125 citoyens de Madagascar le 20 juin. Le lendemain, soit le 21 juin, 70 autres passagers mauriciens embarqueront de l'île de la Réunion pour leur retour au pays.

À ce stade, 2 504 Mauriciens sont retenus dans 92 pays étrangers, excluant ceux à bord des bateaux de croisière. Et de février à mai 2020, 1 541 de nos compatriotes, bloqués en Chine, à Johannesburg, Mumbai, Londres, Dubayy, l'Île de la Réunion, Perth, Paris et aux Maldives, ont été rapatriés.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.