Cote d'Ivoire: Des responsables de maquis interpellés à Yopougon

Des gérants et disc-jockeys de quatre maquis ont été interpellés, dans la soirée du lundi 1er juin, à la Sideci et à Niangon, dans la commune de Yopougon, par les forces de l'ordre. Il s'agit des maquis : "le Nakino", "la Réflexion", "la Paillote" et "la Bourse des valeurs", tous situés sur la nouvelle voie expresse reliant le carrefour Gandhi au carrefour Sodeci à Niangon.

Selon des témoins, il est reproché à ces maquis de ne pas respecter les mesures barrières édictées par les autorités gouvernementales pour briser la chaine de transmission du coronavirus.

Dans ces points chauds de la nuit, régulièrement pris d'assaut par des noceurs et autres adeptes de Bacchus depuis la décision de réouverture des restaurants, il n'y avait aucun dispositif de protection des clients.

Pas de distanciation physique, ni de cache-nez obligatoire pour les clients. Il y a lieu de rappeler que les bars ne sont pas concernés par la mesure de réouverture.

Une source introduite fait savoir que les personnes interpellées vont répondre de leurs actes devant le tribunal.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.