Sénégal: Assassinat du taximan Ibrahima Samb en 2016 - Ousseynou Diop renvoyé au 16 juin prochain

Nouveau renvoi de l'affaire de la mort du taximan Ibrahima Samb, tué par arme à feu en octobre 2016, à une station d'essence de Yoff. Le procès, prévu hier, a été renvoyé au 16 juin prochain pour la convocation des trois témoins, notamment des pompistes.

Car, lorsque le dossier a été appelé par le juge de la chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar, seules les deux parties civiles (sœurs de la victime) et un homme âgé se sont présentés à la barre. La chambre, ayant constaté l'absence des pompistes, a décidé du report.

D'ailleurs, le parquet voulait que le dossier soit retenu, puisque le substitut Saliou Ngom avait demandé que l'affaire soit mise de côté pour convocation des pompistes. La chambre, qui avait adhéré à l'idée d'attendre jusqu'à 15h, le temps que les témoins arrivent, a fini par changer d'avis et fixer la date du renvoi au 16 juin prochain.

Accusé d'assassinat, le commerçant a, à l'enquête préliminaire et à l'instruction, plaidé l'excuse de provocation. Toutefois, il aurait avoué avoir agi sous le coup de la colère, sous le prétexte que le taximan l'avait insulté de mère.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du jeudi 27 octobre 2016. Ousseynou Diop et Ibrahima Samb voulaient, chacun, être servis le premier par le pompiste.

Ainsi, leurs voitures se sont touchées. Malheureusement, les nerfs ont chauffé et il y a eu des échanges de propos. Le commerçant s'est senti offensé et a sorti son arme, en menaçant de tirer sur le taximan.

Malgré les deux coups de sommation, un en l'air et un autre sur l'un des pneus du taxi, Ibrahima Samb croyait que l'homme ne tirerait pas sur lui. Hélas ! Ousseynou Diop a appuyé sur la gâchette et l'a mortellement atteint.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.