Sénégal: Emeutes contre le couvre-feu - 60 personnes arrêtées à Touba, 38 à Mbacké

La police Sénègalaise

38 personnes arrêtées à Mbacké et une soixantaine dans la ville de Touba, les locaux de l'agence de la Senelec mis à sac et un véhicule de cette même société et une ambulance incendiés ; c'est le bilan des violentes manifestations qui ont secoué l'agglomération de Touba-Mbacké, mardi dernier, jour de grève des transporteurs en grogne contre l'interdiction de circulation interurbaine et autres mesures prises face à la Covid-19.

Au lendemain des scènes de violences qui ont secoué les villes de Mbacké et de Touba, l'heure est aux arrestations. Ainsi, 38 personnes ont été arrêtées au niveau de Mbacké et une soixantaine d'individus dans la cite religieuse de Touba.

Les populations qui manifestaient, avant-hier mardi, contre la prolongation du couvre-feu et le maintien de l'interdiction du transport interurbain, ont mis à sac l'agence de la Senelec et incendié un véhicule de la Senelec et une ambulance du Centre de traitement de Toscana. Elles réclamaient la fin du couvre-feu.

En plus, elles ont saccagé les locaux du Groupe Futurs Medias de Touba. Les différentes grandes artères ont été barrées par des pneus incendiés et des barres de fer. Auparavant, les chauffeurs de Touba et de Mbacké ont observé un sit-in pour dire non aux mesures restrictives dans le transport.

Ces chauffeurs arrivent difficilement à joindre les deux bouts. C'est pourquoi ils ont choisi la rue pour exprimer leur colère.

Le Khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, informé de ces actes de vandalisme, a appelé les populations au calme, le temps de voir les causes de cette violence.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.