Sénégal: Manifestations contre le couvre-feu - Grand-Yoff, Grand-Dakar, Niary Tally, Derkhlé et Pikine dans la rue...

Après Thiès, Touba, Mbacké (pour la levée de l'interdiction du transport interurbain), Tambacounda (intifada des Jakartamen) et Cap Skiring (émeutes de l'eau), de nouvelles manifestations ont éclaté hier, mercredi 3 juin à Dakar, notamment à Niary Tally, Grand Yoff, Grand-Dakar et Pikine pour protester contre le couvre-feu. Les jeunes ont brûlé des pneus et barré les routes en guise de contestation.

«On est fatigués de rester chez nous!» Cette phrase a servi de slogan aux manifestants contre le couvre feu hier, mercredi 3 juin, dans des quartiers populeux de Dakar.

Particulièrement à Grand-Yoff où des jeunes ont brûlé des pneus, barré la route avant de faire face aux forces de l'ordre, qui, excédés, ont été obligés d'user des grenades lacrymogènes pour disperser la foule de plus en plus grandissante.

«Nous en avons marre. Les autorités circulent la nuit parce qu'elles se partagent les laissez-passer. Pendant ce temps, nous les pauvres, elles nous obligent à nous confiner chez nous de 21 H à 5 h du matin.

Or, la plupart des jeunes ici à Grand Yoff ont des activités la nuit. Notre business est bloqué», déclare un manifestant.

Un autre de renchérir, «nous n'avons même plus de quoi manger, ni de quoi faire vivre nos familles. Nous ne sommes pas des fonctionnaires. Il faut que ça cesse et surtout que le président de la République parle au peuple».

Le quartier de Grand-Yoff n'était pas le seul à manifester son courroux contre le couvre-feu. A Grand-Dakar, Niary Tally (Khayma Beu), au niveau du Jet d'Eau, à Derkle, à Pikine (Tally Bou Mack), etc., des populations sont sorties dans les rues, brûlant des pneus, barrant la route pour laisser étaler leur mécontentement.

DES QUARTIERS DE KAOLACK AUSSI

Par ailleurs, nous avons également appris qu'à Touba Ndorong, Dialegne, Médina Mbaba, Passoire, des quartiers de Kaolack sont tous dans la rue pour manifester leur ras-au -bol du couvre feu.

Attisée par les réseaux sociaux et des live sur certaines chaines de télévision, la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre. Un à un, les quartiers sortent dans les ruelles.

Certains allument des pneus et avant de prendre la poudre d'escampette à l'approche des forces de l'ordre. Selon senenews, un correspondant du Groupe D-Média, Fara Diassé serait entre les mains des éléments du Commissariat d'Arrondissement de Ndorong.

Ainsi, après l'intifada des Jakartemen à Tambacounda, les émeutes de l'eau au Cap-Skiring , les manifestations pour la levée de l'interdiction des transports interurbains, l'Etat fait face aux émeutes contre le couvre-feu et l'état d'urgence que le président de la République vient de prolonger pour la troisième fois. Ce qui est inédit dans l'histoire du Sénégal.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.