Congo-Kinshasa: Kinshasa - L'ACOFEPE tient à renforcer le leadership féminin dans les rédactions

Grâce à l'appui financier de l'Agence Suédoise de coopération internationale au développement (SIDA), de l'USAID ainsi qu'à l'assistance technique d'Internews, l'Association Congolaise des Femmes journalistes de la Presse Ecrite (ACOFEPE) a organisé une formation en Gestion éditoriale et journalisme en ligne Sur la Gestion de l'éditorial et du journalisme web.

C'était du lundi 1er au mercredi 3 juin 2020, dans la salle Mama Losako dans la commune de Ngiri-Ngiri. Il était essentiellement question de la préparation des participantes à la fonction de rédacteur en chef avec une perspective Genre et améliorer leurs compétences dans l'utilisation du Web comme nouveau support d'informations.

Dans son mot, le Président de l'Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) Kasonga Tshilunde, a salué la bravoure de la Présidente de l'ACOFEPE, Grâce Ngyke qui a en ce moment difficile de lutte contre l'ennemi mondial qu'est la Covid-19, a eu l'idée d'organiser cette activité en format réduit. Il a indiqué qu'il faut intensifier de telles initiatives en vue de mettre à la page les femmes journalistes.

Cependant, le premier intervenant, Patient Ligodi, Directeur Général du site en ligne Actualite.cd, est intervenu sur la notion du journalisme en ligne, les enjeux et outils ainsi que les avantages et inconvénients. Il a souligné que le numérique prend tellement du terrain que la Presse imprimée ne va pas disparaître mais s'adapter aux réalités.

En outre, les formatrices de l'UCOFEM ont abordé l'aspect sur la gestion de la ligne éditoriale et le genre et médias. Ici, Clarisse Museme a insisté sur le fait que la compétence n'a pas de sexe et qu'il faut s'améliorer pour se forger un parcours de combattant.

Pour l'ambassadeur de la Suède, des initiatives comme celle-ci sont fortement à encourager car les médias jouent un rôle important dans la société et celle-ci a besoin des femmes compétentes dans le domaine.

Cette activité qui a pris trois jours vue les réalités de réduction du nombre des participantes, a été sanctionnée par la remise de certificat de participation aux chevalières de la plume, globalement satisfaites de l'organisation.

La Présidente de l'ACOFEPE, Grâce Ngyke, n'a pas manqué de remercier l'UCOFEM et le MILRDC pour avoir assuré la formation des formateurs. Tout en indiquant qu'au mois d'août prochain, des formatrices maison, récemment formées par Internews, seront à Bukavu et Uvira pour former les journalistes locaux sur les deux thématiques dont il a été question.

Fondée le 27 décembre 2017 par Grâce Ngyke, l'ACOFEPE représente la réaction à une situation caractérisée par le manque ou la faible présence des femmes dans des rédactions de presse écrite, la mère du journalisme en vue de revaloriser le statut de la femme de la presse écrite congolaise.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.