Congo-Kinshasa: Balkanisation de la RDC - Evêque Dieudonné Uringi de Bunia dénonce le plan

La République Démocratique du Congo court toujours le risque de balkanisation. C'est la sonnette d'alarme lancée par Mgr Dieudonné Uringi, Evêque du diocèse de Bunia, chef-lieu de la province de l'Ituri, à l'Est du pays. Cette dénonciation de haute facture de la part d'un prélat digne de ce nom, a été faite le dimanche 31 mai dernier, dans son homélie prononcée à l'occasion de la célébration de la fête chrétienne de la pentecôte, en souvenir de l'effusion du Saint Esprit sur les saints disciples de Christ à l'Eglise primitive.

L'homme de Dieu dit avoir vu un plan en ce sens lors de son dernier voyage en République Fédérale d'Allemagne. Lors de ce voyage, indique-t-il, il a été approché par quelqu'un qui lui a filé une carte géographique sur la laquelle la RDC est subdivisée en quatre pays distincts. Selon les données glanées autour de ce découpage, il s'avère que ce plan de balkanisation du grand Congo concocté depuis l'époque de grandes guerres de rébellion de 1998 à 2003, par les grandes puissances occidentales n'a jamais été abandonné par ces dernières.

Vu que le danger est de plus en plus imminent et au regard de la résurgence des rébellions dans la partie Est de la RDC, Mgr Uringi est sorti de son silence, pour lancer cette effroyable sonnette d'alarme à l'endroit de l'opinion tant nationale qu'internationale, de se réveiller de leur sommeil avant que le pire n'arrive. L'activisme des miliciens de CODECO fait partie des gesticulations de cette entreprise macabre prête à être activée à tout moment, a ajouté l'Evêque de Bunia.

A l'en croire, la division de la République Soudanaise en deux pays notamment, Soudan et Soudan du Sud, est prise comme modèle à transposer en République Démocratique du Congo. Mais, la question que s'est posée l'Evêque est de savoir les dividendes qu'ont tirées les deux soudan depuis leur séparation en Etat autonome? Si ce ne sont que des guerres civiles provoquant le déplacement en masse des populations, l'instabilité politique à répétition et la famine sans commune mesure, a conclu Mgr Uringi, devant une assistance à la fois, profondément touchée et inquiète de l'avenir de leur territoire qui leur paraît incertain.

Toutefois, malgré cette évidence, plusieurs observateurs qui suivent de plus près cette question de balkanisation partant du grand Nord, pensent que la volonté manifestement affichée de vouloir vivre ensemble des congolais, sur l'ensemble de leur territoire uni et indivisible selon le vœu exprimé par leurs pères de l'indépendance de depuis les années 60, est un atout majeur et indiscutable pour faire échec et mât à toutes les velléités des puissances occidentales de balkaniser la République Démocratique du Congo.

Nous osons croire d'après cette volonté des congolais que, le Congo restera un et indivisible dans les frontières léguées par la colonisation.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.