Madagascar: Enseignement - Incertitude sur les dates d'examens

Parents et élèves sont dans l'expectative. Le choix des sujets d'examens du CEPE s'est déroulé avant-hier. Mais le mystère reste entier sur les dates d'examens.

Depuis la reprise des cours pour les classes d'examens, il y a un mois, parents et élèves s'inquiètent de la tenue ou non des examens en raison de la situation sanitaire actuelle. « Jusqu'ici, personne ne sait quand se tiendront les examens. Nous craignons même qu'ils soient reportés ou pire, annulés cette année », s'inquiète Beby, une mère de famille.

Les parents avouent leur impuissance face aux mesures restrictives de cette crise sanitaire sans précédent. « Bien sûr, il y a l'incertitude. Mais le plus dur est d'accepter et d'assumer que nos enfants doivent se rendre en classe puisqu'ils sont en période de révisions actuellement. Ils sont exposés au virus chaque fois qu'ils sortent de la maison », regrette Ravo, un parent. Les enseignants, eux aussi, ont peur de retenir les élèves en classe avec le risque d'attraper le virus. « Les révisions vont durer un certain temps. Le risque de transmission du virus entre élèves est important », indique un enseignant, joint au téléphone, hier. D'autres enseignants suggèrent de terminer l'année dans les plus brefs délais. « On avance du mieux qu'on peut dans les cours. Il est préférable d'accélérer les révisions et de terminer avant ce mois-ci les examens blancs », avance une enseignante dans une école privée de la capitale.

Commission ad hoc

Une commission a été créée pour fixer les dates d'examens, indique une source auprès du ministère de l'Éducation Nationale et de l'Enseignement technique et professionnel. « Les dates ont été décidées en tenant compte de plusieurs paramètres. Et pour les régions touchées par le confinement, comme la région Atsinanana, une session spéciale pourrait être organisée », enchaîne-t-elle.

La commission a donc déjà décidé fixé les dates d'examens. Celles-ci devront encore passer en conseil du gouvernement avant d'être officialisées, ajoute la source. La ministre de l'Éducation nationale, de l'enseignement technique et professionnel, Rijasoa Josoa Andriamanana a rassuré que 2020 ne sera pas une année blanche. Pour le CEPE par exemple, le choix des sujets d'examens s'est déroulé avant-hier. Des rectifications ont été apportées par rapport à ces sujets en fonction des programmes scolaires.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.