Algérie: Crise migratoire en Méditerranée - L'UE appelle les Etats membres à la "solidarité"

Bruxelles — La Commission européenne a appelé les Etats membres à la "solidarité" et à la "responsabilité collective" pour prendre en charge les 425 migrants actuellement bloqués en mer hors des eaux territoriales maltaises sur des bateaux de croisière affrétés par La Valette.

"Nous appelons tous les Etats membres à travailler ensemble de façon urgente dans un esprit de solidarité et de responsabilité collective pour trouver des solutions", a déclaré mercredi un porte-parole de la Commission, Adalbert Jahnz, soulignant que les migrants à bord des quatre bateaux "avaient besoin d'être débarqués aussi rapidement que possible".

L'exécutif européen, qui a en la matière un rôle de coordination, est "en contact étroit avec les Etats membres", a-t-il dit.

"Si nous reconnaissons les difficultés créées par l'épidémie de coronavirus (Covid-19), nous attendons aussi de la part de tous les Etats membres qu'ils respectent leurs obligations en droit européen et international", a-t-il ajouté.

Plusieurs ONG ont tiré la sonnette d'alarme sur le sort de ces migrants, dont un grand nombre proviennent de Libye.

Mais la pandémie de nouveau coronavirus a encore compliqué la question sensible de l'accueil et de la répartition des demandeurs d'asile dans l'UE, où les fermetures de frontières se sont multipliées. Malte et l'Italie ont fermé début avril leurs ports et, depuis début mai, toute opération civile de sauvetage en mer a cessé après que deux bateaux ont été immobilisés par les garde-côtes italiens.

Ces pays situés en première ligne des arrivées, de même que la Grèce ou Chypre, réclament davantage de solidarité de la part de leurs partenaires européens, tandis que certains pays de l'Est refusent de se voir imposer toute relocalisation.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.