Soudan: L'ONU crée une mission pour soutenir la transition

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, dans la nuit de mercredi à jeudi et à l'unanimité, deux résolutions. L'une crée à Khartoum une mission politique et l'autre maintient la mission au Darfour jusqu'à au moins la fin de l'année, alors qu'elle devait prendre fin en octobre.

Le Soudan aura finalement deux missions. En plus de celle déployée au Darfour, une nouvelle sera mise en place à Khartoum.

Baptisée Minuats, celle-ci devra entre autre aider le gouvernement à rédiger une nouvelle Constitution et organiser des élections. Des scrutins qui doivent avoir lieu avant la fin de la transition en 2022.

Le mandat de cette nouvelle mission, dont la durée initiale est de 12 mois, a été un point de discorde à Khartoum, certains craignant une ingérence des Nations unies dans la politique intérieure du pays.

Le Premier ministre Abdalla Hamdok a dû insister pour convaincre ses détracteurs : cette mission n'interfèrera pas dans la politique du gouvernement et n'inclura pas d'hommes en uniformes.

La résolution, même si elle ne précise pas le type de mandat, appuie bien sur le principe de souveraineté nationale.

Quant à l'actuelle mission au Darfour, la Minuad, qui devait prendre fin en octobre, elle est maintenue jusqu'à la fin de l'année, mais devrait poursuivre un retrait progressif.

Même si la sécurité au Darfour s'est améliorée, note le Conseil de sécurité, la situation dans certaines régions reste inquiétante. L'ONU précise que le retrait de ses troupes devrait dépendre des progrès du processus de paix en cours.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.