Afrique: Lutte contre la pauvreté en Afrique - La contribution de la BAD

Au cours de la dernière décennie, la Banque africaine de développement a pris et respecté de nombreux engagements pour transformer le continent.

Initialement prévues du 25 au 29 mai, les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) et du Fonds africain de développement ont été reportées du 25 au 27 août 2020, à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Motifs, la pandémie de Covid-19 et les bouleversements qu'elle provoque au niveau mondial. Et dans le cadre des préparatifs de ces rencontres statutaires, l'institution bancaire s'est lancée dans une sorte de rétrospective.

Ainsi, au cours des cinq dernières décennies, le Groupe de la BAD estime avoir a été à l'avant-garde de la transformation économique de l'Afrique et atteint ses objectifs de réduction de la pauvreté et de promotion d'une croissance inclusive sur le continent. « Nous avons intensifié l'aide au développement pour nos 54 pays membres régionaux et enregistré des succès remarquables ces dernières années dans notre effort renouvelé pour aider à apporter un impact qui change la vie sur les moyens de subsistance », peut-on lire dans un communiqué publié le 02 juin dernier.

Concrètement, les investissements de la Banque ont profité à des millions d'Africains grâce à sa stratégie décennale qu'elle a commencé à mettre en œuvre à partir de 2013. Parmi les axes de cette stratégie, il y a eu l'augmentation générale historique du capital, à hauteur de 115 milliards de dollars (plus de 67 mille milliards de F), passant de 93 milliards (plus de 54 mille milliards de F) à 208 milliards de dollars (121 700 milliards de F environ). Il y a aussi la reconstitution du Fonds africain de développement d'un montant de 7,6 milliards de dollars (4448 milliards de F) qui a permis une augmentation de 35% du financement des pays africains à faible revenu.

Pour ce qui est de la mobilisation des ressources pour les entreprises appartenant à des femmes le président du Groupe de la Banque, Akinwumi Adesina a lancé avec succès une campagne mondiale de l'Affirmative Finance Action for Women in L'Afrique (AFAWA), collectant trois milliards de dollars pour les femmes entrepreneurs en Afrique, avec le soutien et les ressources solides des dirigeants et des pays du G7, entre autres action en faveur des femmes. A travers l'Africa Investment Forum (AIF), la BAD a obtenu plus de 40 milliards de dollars (plus de 23 mille milliards de F) d'intérêts d'investissement en moins de 72 heures lors de la deuxième édition en 2019.

L'autre action d'éclat, est collée à l'actualité de la pandémie du covid- 19 pour laquelle la Banque a, à travers un emprunt obligataire dit social, levé en mars 2020, la somme de trois milliards de dollars sur le marché international pour « aider à atténuer l'impact économique et social de la pandémie sur les moyens de subsistance et les économies africaines.» Le tout, selon les instances de la structure, dans un contexte de transparence qui classe la banque parmi les meilleures institutions, selon plusieurs agences de notations .

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.