Afrique: COVID 19. l'ONU plaide pour un vaccin accessible à tous

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a estimé jeudi qu'un futur vaccin contre le nouveau coronavirus devait être considéré comme un bien public mondial accessible à tous.

Avec ce sommet virtuel réunissant jeudi une cinquantaine de pays et plus de 35 chefs d'Etat et de gouvernement, l'Alliance pour le vaccin (Gavi) espère lever 7,4 milliards de dollars pour continuer les campagnes mondiales de vaccination contre la rougeole, la polio ou la typhoïde, largement perturbées par l'épidémie de Covid-19.

La réunion doit aussi permettre de lancer des appels à financement pour l'achat et la production d'un éventuel futur vaccin contre la maladie Covid-19, ainsi qu'un soutien à sa distribution dans les pays en développement.

"Un vaccin contre le Covid-19 doit être vu comme un bien public mondial, un vaccin pour les peuples", a déclaré le secrétaire général de l'ONU dans une vidéo diffusée à l'ouverture du sommet, soulignant que nombre de dirigeants mondiaux ont lancé un appel en ce sens. Il a souligné qu'avec la crise du nouveau coronavirus, des campagnes de vaccination ont été interrompues : Vingt millions d'enfants ne sont pas complètement vaccinés et un enfant sur cinq n'est pas vacciné du tout, a-t-il lancé. "Trouvons des moyens sûrs de continuer à vacciner... Et quand un vaccin contre le Covid-19 sera disponible, assurons-nous que tout le monde puisse y avoir accès".

Ce sommet intervient alors que la pandémie a exacerbé les attaques contre le multilatéralisme, entre la rupture de Donald Trump avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les craintes d'une mainmise américaine sur de futurs vaccins.

L'organisation Oxfam a appelé à investir l'argent public "dans des vaccins et traitements libres de droits et disponibles pour toutes les nations à prix coûtant", critiquant le "pouvoir monopolistique de l'industrie pharmaceutique qui se dresse sur le chemin d'un vaccin pour les peuples".

La pandémie a fait 385.869 morts dans le monde. Les Etats-Unis, pays le plus touché, ont enregistré 107.175 décès. Viennent ensuite le Royaume-Uni (39.728), l'Italie (33.601), le Brésil (32.548) et la France (29.021). Au Mexique, le nombre de morts du coronavirus en 24 heures a doublé franchissant pour la première fois le seuil de 1.000.

En Iran, le nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination est en hausse, atteignant un record jeudi avec 3.574 nouveaux patients recensés en 24 heures. Au Brésil un couvre-feu est imposé depuis mercredi dans une vingtaine de localités de l'Etat de Bahia pour tenter de contenir l'expansion galopante de la pandémie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.