Afrique Centrale: CEEAC analyse sa stratégie contre le COVID-19

Luanda — Les membres du Conseil des ministres de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) analysent ce jeudi, en vidéoconférence, lors de sa IXe session extraordinaire, le Projet de stratégie régionale contre le covid-19.

L'Angola est représenté à cet événement par les ministres des Finances et de la Santé, Vera Daves et Sílvia Lutucuta, respectivement.

L'événement, qui a débuté mercredi, a analysé la situation politique et sécuritaire en République centrafricaine (RCA), sur la base du rapport du Secrétaire général de la CEEAC, préparé par le Mécanisme d'alerte rapide de l'Afrique centrale (MARAC).

La session de mercredi, également par vidéoconférence, a connu la présence du ministre des Relations extérieures de l'Angola, Téte António, et a abordé, entre autres questions, la présélection des membres de la Commission de la CEEAC.

Selon le rapport auquel l'Angop a eu accès, le processus préélectoral vise à pourvoir les postes de président de la Commission, un rôle pour lequel la République d'Angola est en concurrence, par le biais de l'ambassadeur Gilberto da Piedade Veríssimo, actuel secrétaire exécutif adjoint aux affaires politiques de la Commission du golfe de Guinée, et un de vice-président.

Il reste cinq postes à pourvoir pour les commissaires, à savoir pour les affaires politiques, paix et sécurité, le marché commun, les affaires économiques et monétaires, l'environnement, les ressources naturelles et le développement rural, la promotion de l'égalité des sexes, le développement humain et social et l'aménagement du territoire et Infrastructure.

La CEEAC a été créée à Libreville (Gabon) en octobre 1983 et regroupe l'Angola, le Cameroun, le Burundi, le Tchad, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo (RDC), la République du Congo, le Rwanda et São Tomé et Prince.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.