Sénégal: Arrêté à nouveau pours ses"lives" sur Facebook - Ce que le parquet a visé contre Assane Diouf

Assane Diouf est à un pas de la prison. Celui qui est surnommé « l'nsulteur public» a fait l'objet d'un second retour de parquet. Arrêté le 1er juin et déféré au parquet depuis mardi, il fera face au Doyen des juges d'instruction, en charge du dossier aujourd'hui.

Si le juge Samba Sall suit le réquisitoire introductif du parquet, Assane Diouf retournera en prison pour la deuxième fois. Le procureur de la République a requis le mandat de dépôt en visant une kyrielle d'infractions contre Assane Diouf défendu par Me Ciré Clédor Ly. Selon nos sources, il risque d'être inculpé pour rébellion et outrage à agent de la force publique, appel à un attroupement armé, injures publiques par le biais d'un système informatique et offense au chef de l'État.

Assane Diouf a été arrêté chez lui par des éléments de la Sûreté urbaine de Dakar suite à la diffusion, sur sa page Facebook, d'une vidéo dans laquelle il tient des propos virulents contre les hautes autorités du pays. Il a passé en live son arrestation. On le voit à travers une vidéo refuser d'ouvrir la porte aux policiers, en leur reprochant d'être venus le cueillir en dehors des heures légales puisqu'il était 6 heures du matin. Assane Diouf avait été arrêté en novembre 2017 par la Division des investigations criminelles (Dic) sur instruction du procureur de la République. Le tribunal correctionnel de Dakar l'avait alors condamné à 2 ans de prison dont 9 mois assortis de probation. Le juge avait ordonné son suivi psychosomatique et psychiatrique et lui avait interdit toute sortie publique durant une période de 3 ans.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.