Sénégal: Poursuivi pour trafic de chanvre indien - Le parquet requiert 10 ans

F.B. Diatta, né en 1979 et éleveur, a été arrêté dans la nuit du 6 au 7 juillet 2017 pour trafic intérieur de chanvre indien.

À la barre de la chambre criminelle de Dakar, hier, il a confié qu'il rentrait de chez sa tante qui habite à Mbour et voyageait avec cinq passagers et un chauffeur. À hauteur de Diamniadio, les gendarmes ont arrêté le véhicule, découvert un sac contenant de la drogue et lui ont attribué la paternité du produit illicite. Comme par hasard.

À l'enquête préliminaire, le chauffeur Alassane Sène avait soutenu que lorsque les gendarmes fouillaient le véhicule, l'accusé est devenu nerveux et a demandé à aller au petit coin. Son attitude a mis la puce à l'oreille des agents des forces de l'ordre. À la brigade de gendarmerie, F. B. Diatta avait reconnu avoir mis le sac dans la malle du véhicule, mais a ajouté qu'il ignorait ce qu'il contenait. Un certain Mbagnick rencontré à Mbour lui a demandé de déposer le colis à Ouakam, a-t-il dit, évasif.

Le maître des poursuites, revenant sur les faits qui se sont déroulés vers 01 h du matin, a noté que l'accusé a été arrêté sur la base des résultats du scanner mobile. La quantité importante était destinée au trafic. Par conséquent, il a requis dix ans de travaux forcés.

De l'avis de Me Amadou Thiam de la défense, l'équation de la paternité de la drogue n'a pas été résolue dans ce dossier. Le conseil sollicite une disqualification du crime de trafic intérieur en détention de drogue. Le délibéré sera prononcé le 17 juin prochain.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.