Ile Maurice: Syndicats - «2 budgets en 1»

Comme à l'accoutumée, les réactions des syndicats n'ont pas manqué après la présentation du Budget en ce jeudi 4 juin. Ainsi, pour Ashok Subron, il y a «deux» budgets en un... Celui qui a été présenté par le ministre des Finances, certes, alors que les «vrais contours» de ce Budget ont été définis par lequi a été imposé à la population.

De son côté, Rashid Imrith, de la Federation of public sector and other unions, s'est appesanti sur le boni de fin d'année, qui sera payé dans son intégralité grâce à l'intervention des syndicats. Il a également commenté la pension et l'âge de la retraite. Qui plus est, le nouveau concept de contribution sociale généralisée doit être débattu, afin que les employés, surtout ceux du secteur privé, ne soient pas lésés.

Jane Ragoo, présidente de la Confédération des travailleurs du secteur public et privé (CTSP) quant à elle, affirme ceci : «Kot leker pli fermal, koumma li kapav anonse dan enn bidze - kouma dir pei la zis pou travayer piblik. On est heureux pour les employés de la santé et les policiers à l'effet qu'ils obtiendront le paiement one-off de Rs 15 000. Mais qu'en est-il des travailleurs du privé qui ont aussi travaillé pendant le confinement ?» Elle est aussi revenue sur le maintien des aides financières de l'Etat, notamment la pension de retraite, du salaire minimum, du boni de fin d'année, entre autres. «Mo krwar li ti pou fou si li ti tir sa parski la plipar se bann zafer kinn gagne ek ban gran konba,» a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le secrétaire général de la CTSP, Reeaz Chuttoo, devait souligner que «ce n'est pas parce que le prix de bonbonne de gaz est passé de Rs 210 à Rs 180 que les travailleurs vont sauter de joie.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.