Algérie: Prévention routière - Plus de 20.000 ralentisseurs implantés en 2019

Alger — Un total de 20.200 nouveaux ralentisseurs ont été implantés en 2019 et 5.400 autres ont été réhabilités durant la même année, a fait savoir jeudi le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali.

S'exprimant lors d'une plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Chiali a expliqué que les opérations d'implantation, d'enlèvement et de réhabilitation des ralentisseurs se poursuivaient conformément aux dispositions de l'arrêté ministériel du 9 avril 2006 définissant la nature, la forme, les dimensions et les prescriptions techniques des ralentisseurs.

Selon le ministre, l'implantation des ralentisseurs s'effectue sur ordre des walis de la République et conformément à l'étude d'une commission technique concernant la position et le trafic routier au niveau du lieu en question.

Répondant à une autre question sur le projet de l'autoroute Est-Ouest, M. Chiali a fait savoir que ce projet s'inscrit dans le cadre d'un projet régional pour la réalisation de la route maghrébine reliant Alger à Tripoli (Libye) et l'Algérie à la Mauritanie, qui sera raccordée de manière graduelle aux ports commerciaux.

S'agissant des contrats de réalisation de cette structure vitale reliant 24 wilayas, le premier responsable du secteur a affirmé que le ministère des Travaux publics a contraint les détenteurs de projets publics du secteur à la publication des appels d'offres sur le site électronique du ministère, une initiative saluée par les sociétés de réalisation.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.