Burkina Faso: Groupe d'action pour le Soum - Une initiative pour soutenir la lutte contre le terrorisme

Les premiers responsables du Groupe d'action pour le Soum (GAS) ont animé une conférence de presse, le jeudi 4 juin 2020 à Ouagadougou, pour présenter leur structure et les actions déjà initiées pour venir en aide aux populations de la province du Soum, en proie à l'insécurité.

Porté sur les fonts baptismaux le 20 avril 2020, le Groupe d'action pour le Soum (GAS) est une initiative née de la volonté de filles et fils de la province du Soum dans la région du Sahel, pour contribuer au retour de la paix et de la cohésion sociale mises à mal par le terrorisme. Pour présenter les objectifs poursuivis par le GAS et ses actions menées pour soulager les populations du Soum qui vivent une sorte de blocus du fait des groupes terroristes, les premiers responsables du mouvement ont animé une conférence de presse, le jeudi 4 juin 2020 à Ouagadougou.

Selon le coordonnateur de l'association, Hammadoun Dicko, le GAS veut agir aux côtés de l'Etat pour un retour rapide de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale dans la province du Soum et au Burkina Faso. « Il s'agit, entre autres, de créer un cadre crédible des ressortissants du Soum et de toutes les autres bonnes volontés autour des préoccupations de la province, de mener des actions humanitaires et sociales au profit des populations éprouvées, de proposer des solutions pour le retour de la sécurité et de contribuer à une meilleure collaboration entre FDS et les populations locales », a détaillé le conférencier Dicko.

Le groupe souhaite également contribuer au retour des populations déplacées dans leurs localités respectives et veiller au respect des droits de l'homme dans la lutte contre le terrorisme. Comme actions, l'association a initié le 26 avril une collecte de fonds auprès des ressortissants et de toutes les bonnes volontés pour organiser une action humanitaire à l'endroit des populations du Soum. « Les fonds collectés ont permis d'acheter des vivres et autres produits de première nécessité répartis aux neuf communes de la province. Les contributions de la première phase ont été arrêtées le 31 mai 2020 pour faire le point avant d'entamer une autre phase », a précisé M. Dicko.

Gratitude envers le chef de l'Etat

A ce titre, un convoi humanitaire, escorté par des FDS est parti de Ouagadougou pour Djibo, chef-lieu de la province du Soum, le 13 mai. A l'occasion, le GAS a pu distribuer 40 tonnes de riz, 40 tonnes de mil, 20 tonnes de sucre, 4 000 litres d'huile comestible, 10 tonnes de sel, 1008 boules de savon, 2000 paires de chaussures, 200 complets de pagnes et des produits pharmaceutiques d'une valeur de 646 200 F CFA. Le deuxième stock de vivres, composé de 40 tonnes de petit mil, a quitté Ouagadougou, le 3 juin 2020 pour Djibo. En termes de perspectives, selon le premier responsable du GAS, une autre opération humanitaire est envisagée dans les prochains jours.

« Nous allons formaliser le GAS et créer une synergie d'actions avec toutes les associations en vue de travailler pour l'intérêt de la province, initier des actions de cohésion sociale et contribuer à la réinsertion socioéconomique des déplacés... », a confié Hammadoun Dicko. Il a remercié le chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré, pour avoir soutenu leurs actions, le président de la CENI, Newton Ahmed Barry, qui a pris part au convoi humanitaire et les FDS qui ont sécurisé l'opération. Comment votre initiative a-t-elle été accueillie par les populations ? « Celles-ci se sont senties soutenues par leurs filles et fils. Elles sont reconnaissantes à toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées pour leur cause », a répondu le coordonnateur du GAS. Ne craignez-vous pas pour votre sécurité ? « Nous avons été soutenus lors de la première opération par nos FDS. Lorsque nous allons envisager une seconde opération, nous prendrons les dispositions nécessaires pour une bonne sécurisation du convoi », a répliqué M. Dicko. Le GAS est dirigé par un comité exécutif de 15 membres issus des neuf communes de la province du Soum.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.