Cote d'Ivoire: Danho Paulin - «Il ne faut pas interpréter les mesures d'allègement comme un retour tranquille à la normale»

La communication de crise du gouvernement ivoirien sur la pandémie du coronavirus se poursuit avec efficacité. Pour le point de presse quotidien du 4 juin, c'est la commune d'Attécoubé qui a accueilli l'équipe de communication du gouvernement.

Comment la pandémie est gérée à Attécoubé? Quels sont les grands axes de la politique de riposte de la commune? Le point sur la situation sécuritaire et sanitaire, etc., ont constitué les grands axes des échanges avec la presse.

Paulin Claude Danho, maire d'Attécoubé et président de l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire (Uvicoci), a présenté le plan de riposte adopté par sa commune qui a pris la pleine mesure de la gravité de la pandémie en initiant une vaste campagne de sensibilisation.

« Dans les cinq villages, dans les communautés religieuses et ethniques, dans les quartiers avec les associations des jeunes, dans les marchés, dans les gares également par le truchement de notre radio "Attécoubé Fm", par la forte implication des conseillers municipaux, qui ont encadré les agents sur le terrain, nous avons réussi un parfait maillage de notre territoire communal », a confié le maire qui a ajouté que par cette action, la commune a réussi à mettre à la disposition des populations des kits sanitaires.

« Malgré la promiscuité qui caractérise nos populations et nos habitats, nous sommes parvenus, pour l'instant, à contenir la chaîne de contamination. Sur une population estimée à plus de 350 mille habitants, nous enregistrons à ce jour 20 cas de contamination dont 15 guéris et 5 actuellement actifs et bien suivis », a-t-il indiqué non sans évoquer l'impact économique de la pandémie sur les populations avant de saluer la pertinence du plan de soutien économique et social du gouvernement.

Pour Paulin Claude Danho, la lutte contre la pandémie est une préoccupation majeure de la commune et ne saurait faire l'objet de légèreté car, il s'agit de la survie des populations. C'est pourquoi, dira-t-il, « plus que jamais, la commune reste vigilante et intransigeante face au retour aux insouciances, la recrudescence des incivilités et de l'indiscipline sanitaire et sécuritaire. J'invite donc tous nos concitoyens à respecter les mesures barrières et surtout à ne pas interpréter les mesures d'allègement comme un retour tranquille à la normale. Le coronavirus circule et même très fort comme l'atteste le point journalier fait par le ministère de la Santé », a exhorté le président de l'Uvicoci.

A sa suite, le Commissaire Bleu Charlemagne, porte-parole de la police nationale et Dr Édith Kouassy, la représentante du ministère de la Santé sont venus faire le point sur la situation sécuritaire et sanitaire.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.