Cote d'Ivoire: Situation politique - Blé Goudé annonce la naissance d'une coalition

Charles Blé Goudé, ancien chef du mouvement des jeunes patriotes, était l'invité hier de la télévision française France 24. Au cours de cet entretien, le fidèle compagnon de l'ancien Président Laurent Gbagbo a annoncé la création d'une nouvelle coalition qu'il dirigera. «D'ici le 13 juin, je serai à la tête d'une coalition qui va porter la voix des Ivoiriens», a-t-il affirmé.

Cette alliance sera constituée, a-t-il révélé, de syndicats, d'organisations de la société civile et d'autres types d'associations. En ce qui concerne l'élection présidentielle du 31 octobre en Côte d'Ivoire, Blé Goudé a affirmé qu'il ignore si son mentor Laurent Gbagbo a l'intention de se présenter. « Cela est une décision personnelle. Cette décision revient exclusivement à Laurent Gbagbo. Il n'est pas bon que d'autres personnes veuillent lui imposer un autre agenda. C'est à lui seul de se décider et tout le monde avisera. Il est notre leader et s'il décide ainsi, nous l'accompagnerons », a-t-il déclaré.

Avant de préciser qu'il ne pourra pas faire acte de candidature si le fondateur du Fpi envisage de briguer à nouveau la magistrature suprême. «Mais cela dit, s'il n'est pas candidat, et que les circonstances me le permettent, je n'hésiterai pas. Pour l'instant, je suis en train de m'organiser avec mes camarades pour que le vote puisse avoir tout son sens », a-t-il spécifié. De plus, il a affirmé que si l'ex-Première dame, Simone Gbagbo, veut être candidate, cela relève d'une décision personnelle.

Évoquant son éventuel retour en Côte d'Ivoire après l'assouplissement des mesures de restriction, Charles Blé Goudé s'est dit disposé à discuter avec les autorités ivoiriennes sur cette question. «Je suis encore heureux qu'on m'ait signifié la levée des mesures de restriction qui pesaient contre ma personne et Laurent Gbagbo. Je compte rentrer chez moi. Je pense que tout cela se discute.

Vu les contacts que je suis en train de prendre, on discutera. Si cela aboutit tant mieux ! Dans le cas contraire, on continuera toujours de parler », a-t-il déclaré. Il a fait savoir qu'après la crise profonde qui a défiguré la Côte d'Ivoire, faire la paix n'est pas une chose aisée.

Mais cela, a-t-il précisé, nécessite de la volonté des uns et des autres. « La mienne existe. Je tends la main au Président Alassane Ouattara et son équipe », a-t-il soutenu.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.