Mali: La Plateforme des femmes leaders se mobilise pour la libération de Soumaïla Cissé

Au Mali, un collectif de femmes politiques et de la société civile a organisé un sit-in à Bamako ce jeudi matin, pour réclamer la libération de Soumaïla Cissé. Le chef de file de l'opposition a été kidnappé le 25 mars pendant la campagne électorale pour les élections législatives dans son fief à Niafunké, dans la région de Tombouctou. Il est toujours entre les mains d'un groupe jihadiste depuis plus de deux mois.

Le chef de file de l'opposition malien Soumaïla Cissé est entre les mains d'un groupe jihadiste depuis plus de deux mois. Le président de l'Union pour la république et la démocratie (URD), candidat à plusieurs reprises à la présidentielle, a été enlevé fin mars alors qu'il faisait campagne en vue des législatives.

Trop c'est trop, pour Nana Traoré Sissako, vice-présidente de la Plateforme des femmes leaders au Mali, interrogée par notre correspondante, Coralie Pierret.

Soumaïla Cissé était en « mission politique », en campagne électorale, nous rappelle t-elle, et l'Etat avait assuré que les conditions sécuritaires étaient réunies. « Nous sommes dans un état de droit, pas dans la jungle, s'insurge Nana Traoré Sissako, on ne peut pas parler de démocratie quand il y a une faille, une absence aussi remarquable que celle de Soumaïla Cissé ».

Nana Traoré Sissako, la vice-présidente de la plateforme des femmes leaders au Mali: «on ne peut pas parler de démocratie quand il y a une faille, une absence aussi remarquable que celle de Soumaïla Cissé»

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.