Congo-Kinshasa: Face aux défis sécuritaires - Le Ministre de la défense sollicite le soutien du Parlement

Pour la seconde fois, le Ministre de la défense nationale, Aimé Ngoy Mukena a fait son comeback hier, jeudi 4 juin 2020, au Palais du peuple, au niveau de la commission défense et sécurité précisément, pour répondre aux nombreuses préoccupations sécuritaires qui lui ont été posées par les Députés membres de la commission Défense et sécurité que chapeaute Jaynet Kabila.

Devant la presse après cet exercice règlementaire et démocratique, ce membre du Gouvernement a renseigné avoir sollicité le soutien de l'Assemblée Nationale comme l'Autorité budgétaire, pour faire face aux défis sécuritaires de la RDC.

Le prof. Aimé Ngoy Mukena affirme avoir répondu à plus ou moins 500 questions des Députés. «Il a été question de contrôle parlementaire. La commission défense et sécurité m'a auditionné. 26 Députés m'ont posé 96 questions et chaque Député a posé en moyenne 5 sous questions. Alors si vous faites le calcul, je devais répondre à plus ou moins à 500 questions... Nous avons rédigé un mémoire contenant les réponses de 96 questions et 500 sous questions... Nous avons émis le vœu de voir le Parlement, étant l'autorité budgétaire, de nous trouver des moyens. Dire au Gouvernement de donner les moyens à Monsieur le Ministre de la défense pour qu'il nous fasse une bonne défense», élucidé le Ministre de la défense. Dans son élan, celui-ci n'a pas manqué de saluer la collaboration qui caractérise ses rapports avec la Chambre basse du parlement dans le noble but d'anéantir tous les groupes armés qui sèment l'insécurité à ce jour.

Prenant la parole, le Rapporteur de la commission, Juvénal Munubo Mubi a laissé entendre qu'il y a nécessité de travailler dans la synergie pour venir à bout des groupes armés. Toutes les réponses du Ministre seront analysées a-t-il dit à travers les quatre sous-commissions, a déclaré le Rapporteur de la commission défense et sécurité. «Les prochaines étapes, c'est l'analyse approfondie de ses réponses dans les quatre sous-commissions qui vont se réunir à partir de demain et elles en ont jusqu'à samedi pour terminer avec le travail. Et, le lundi, sous la supervision du bureau, nous allons formuler les recommandations par rapport à l'audition du VPM ministre de l'intérieur et la sécurité. Les deux rapports de l'audition du ministre de la défense et celui de l'intérieur et les deux rapports seront présentés en plénière», dixit Juvénal Munubo Mubi.

Pour ce qui concerne la motion envisagée déjà contre le Ministre de la défense par d'autres Députés, le rapporteur parle d'une démarche parallèle qui n'engage nullement la commission qui privilégie une démarche méthodique et qui entend faire des recommandations pour une solution durable et responsable.

Willy Bakonga à la barre

Toujours ce même jeudi, la commission socioculturelle a auditionné pendant plus de trois heures, le Ministre d'Etat en charge de l'Enseignement primaire secondaire et technique, Willy Bakonga. Ce dernier a tenté de rencontrer les préoccupations des députés nationaux concernant le secteur éducatif. Ces échanges ont porté sur trois points principaux : la reprise des cours à l'EPST; la gestion de l'enseignement (infrastructures), et la situation de la paie du personnel enseignant. Plusieurs recommandations seront faites par la commission au gouvernement pour améliorer la qualité de l'enseignement primaire et secondaire, socle de tout développement universitaire. En rapport avec la reprise des cours, Willy Bakonga a dit que celle-ci dépend directement du Chef de l'Etat dans la mesure où elle dépend d'autres facteurs notamment, l'évolution de la lutte contre la Covid19.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.