Congo-Kinshasa: Kabund - Un Député de l'Opposition jette de l'huile au feu

Le Député Muhindo Nzangi a, dans une intervention sur les antennes de la radio Top Congo, mercredi 3 juin, pris à contre-pied le président a.i de l'UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, qui avait évoqué sur la même source il y a plusieurs semaines, une prétendue somme de 7 millions USD en rapport avec le budget prévisionnel de la ténue d'un congrès parlementaire.

Des propos qui ont entrechoqué certains acteurs politiques jusqu'à coûter à Kabund son poste de premier Vice-président de la chambre basse du Parlement. Pour ce Député national de l'Opposition, le budget prévisionnel du Congrès par an est de 2,5 millions USD, une révélation qui vient de jeter de l'huile au feu.

Cette sortie médiatique de ce député national issu de l'Opposition met en mal les récentes allégations du premier Vice-président du Bureau de l'Assemblée nationale déchu, et ressert l'étau sur Kabund qui s'engrange, d'ores et déjà, à une procédure de contestation de sa destitution.

«Le budget prévisionnel du Congrès est de 2,5 millions de dollars américains. Au cours de l'année, on ne sait pas combien de Congrès auront lieu, mais on prévoit une enveloppe globale qui ne doit pas dépasser ce montant là par an. Ce budget sert à la préparation matérielle du Congrès dont la plus difficile est lorsque l'Assemblée nationale et le Sénat reçoivent le Chef de l'Etat pour le discours de l'année », a précisé le député national Muhindo Nzangi.

A lui de poursuivre : «On organise la sécurité, le cocktail, les invitations, les réceptions de convives. Ce budget supporte toutes les charges tant au niveau du Sénat que de l'Assemblée nationale. La prime aussi est prévue, mais généralement c'est une collation qui dépend de l'appréciation du Bureau. Mais, beaucoup de députés préfèrent ce cocktail en cash».

A savoir, les retombées de la sortie médiatique du président a.i. de l'UDPS sur le coût global pour la tenue d'un congrès rien que pour 24 heures, ont été plus sévères au point de toucher la sensibilité d'un député national du Mouvement de Libération du Congo, Jean-Jacques Mamba, qui aurait exigé de ce dernier des explications sinon des preuves de ces allégations. N'ayant pas donné une suite à sa requête, ce député de l'Opposition s'est saisi de l'opportunité pour initier une pétition qui a conduit à la noyade de celui qu'on appelle « Maître nageur» dans la plénière du 25 mai dernier.

Bien avant, le président de la chambre haute du parlement, Alexis Thambwe Mwamba avait déjà, dans un communiqué, remis en cause ces affirmations de Jean-Marc Kabund sans toutefois faire allusion à un quelconque montant.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.