Sénégal: Reprise du trafic interurbain ce dimanche 7 juin - Oumar youm fixe les conditions

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me El Hadji Oumar Youm, a dévoilé les conditions définies par l'Etat pour accompagner la reprise du trafic interurbain, avec la réouverture des gares routières, à partir de ce dimanche. Il était en conférence de presse conjointe hier, jeudi 4 juin, en compagnie de son homologue de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye.

«A compter de ce jour (hier jeudi, ndlr), il sera prononcé la levée des restrictions de transport sur l'étendue du territoire national, avec le maintien du couvre-feu de 23h à 5h du matin. Les gares routières reprendront service pour le transport urbain et interurbain». Cette déclaration du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, faite après le point quotidien sur l'évolution de la pandémie de la Covid-19, vient mettre un terme à l'interdiction du trafic interurbain décrétée aux premières heures de la maladie. Selon le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Me El Hadji Oumar Youm, cette reprise, qui sera effective dès ce dimanche 7 juin 2020, se fera de manière «concertée, sécurisée et performante». En conséquence, certaines conditions sont fixées. Même si ces dernières seront difficilement réalisables dans un secteur dont lui-même reconnait qu'il est caractérisé par «une organisation insuffisante, d'un déficit de professionnalisation des acteurs et la concurrence déloyale».

Les Mesures"obligatoires" pour une reprise sécurisée du trafic interurbain

Toutefois, Oumar Youm annonce que conformément aux dispositions prises par l'autorité, «toute sortie de véhicule d'une gare interurbaine officielle est assujettie au remplissage d'un manifeste dûment rempli par le responsable de la dite gare. Le nom, le prénom, les références de la carte d'identité nationale, son lieu de destination et son numéro de téléphone y étant consigné». «Le gestionnaire de la gare devra s'assurer de la bonne tenue du manifeste qu'il présentera automatiquement, sur demande des autorités», ajoute t-il. Parmi les dispositions prises pour accompagner cette reprise du trafic interurbain de voyageurs, Oumar Youm informe aussi qu'«une équipe sanitaire disposant du matériel nécessaire sera pré-positionnée dans les gares officielles et les voitures dites horaires qui seront répertoriées pour le test sur les passagers et le prélèvement des températures». Mieux, «l'exploitant de la gare et le responsable de l'équipe sanitaire seront tenus d'informer immédiatement l'autorité administrative et territoriale du lieu de destination du véhicule en cas de découverte de cas suspect ou cas de test déclaré positif sur un passager», opine-t-il. A en croire toujours le ministre en charge des Transports terrestres, «les conducteurs ont l'obligation de désinfecter les véhicules avant tout départ. Ils s'assureront aussi du lavage des mains des usagers et la disposition de gel hydro alcoolique ainsi que du respect du port systématique de masques». Les points de départ seront réglementés et des heures d'ouverture et fermeture fixées aux gares routières. «Les gares routières seront principalement autorisées à fonctionner à Dakar, Rufisque et Baux Maraichers, ainsi que dans les gares urbaines officielles. Tous les transporteurs sont tenus d'organiser les départs et arrivées de leurs véhicules à partir des gares et horaires identifiés à cet effet. Les gares routières auront des heures de fermeture et d'ouverture», envisage t-il. «Le voyageur doit aussi se soumettre à l'opération de prise de température», a décidé le ministre des Transports terrestres.

Une aide de 8.250 Milliards Fcfa pour les transports terrestres

Lors de sa conférence de presse, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, est également revenu sur l'aide apportée aux acteurs du secteur. Pour Oumar Youm, le transport interurbain aura une allocation de 1,8 milliard, l'Association pour le financement des transports urbains (Aftu), aura 2,300 milliards, la Société nationale de transports Dakar Dem Dikk a une allocation de 2,450 milliards et les taxis ont 450 millions. Les gares routières seront aussi appuyées à hauteur de 600 millions. Les Ndiaga Ndiaye et cars rapides se partageront 300 millions. Les auto-écoles et l'équipement sanitaire ont une dotation de 150 millions chacun. Les conducteurs de motos-taxis Jakarta et vélos-taxis bénéficieront de 450 millions F CFA.

Manifestations: Plus de 200 personnes arrêtées, Oumar Youm pour des sanctions

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye, déplore les manifestations organisées ces derniers jours par des citoyens qui réclamaient la levée du couvre-feu. «Le gouvernement regrette les manifestations connues ces derniers 48h (mardi et mercredi, ndlr) et qui ont occasionné l'arrestation de plus de 200 personnes», dit-il. A sa suite, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Oumar Youm, quant à lui, revenant sur les manifestations qui ont eu lieu lors de la journée de grèves des transporteurs, le mardi 2 juin dernier, regrette «des actes de violences qui ne contribuent pas au progrès que les citoyens sénégalais sont en droit d'attendre du secteur». Il espère que «les responsables seront identifiés et les responsabilités situées afin que les faits ne puissent pas être impunis».

Levée des restrictions: Restaurants, salles de jeu et de sports rouverts

«Les réunions dans les endroits publics et privés, les restaurations, les salles de sport et les casinos vont bénéficier de mesures d'assouplissement», selon le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Publique, Aly Ngouille Ndiaye. «Samedi passé, j'avais instruit le préfet de Dakar de rencontrer les acteurs pour discuter avec eux des modalités de reprise. A l'issue de cette rencontre, les différents acteurs ont convenu avec le préfet d'une reprise, mais en respectant les mesures barrières avec moins de tables et des menus électroniques. Pour l'instant, nous n'avons pas accepté l'ouverture des bars. Les salles de sport sont autorisées à fonctionner; mais le sport à la plage reste interdit», a dit Aly Ngouille Ndiaye.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.