Sénégal: Atteinte du pic - Diouf Sarr donne enfin une bonne nouvelle

Pour le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, «le Sénégal est dans une tendance baissière de la maladie ». Et de poursuivre : « les actions ont pu porter des fruits mais cette situation ne doit pas nous amener à baisser la garde ».

Des spécialistes de la santé publique ont essayé de confirmer la thèse du ministère. Selon eux, au fur et à mesure que le nombre de personnes dépistées est élevé, il faut s'attendre à avoir un nombre important de cas. « Si on essaie d'avoir une lecture de l'évolution de la courbe, il n'y a que deux fois où le Sénégal a dépassé la barre des 10%.

Pour tout le reste, on est resté à moins de 8%, c'est une bonne nouvelle», relevaient certains spécialistes. Et de poursuivre : « la gestion de la seconde phase d'une épidémie n'est jamais facile surtout qu'on a toujours des cas issus de la transmission communautaire. Et c'est là où le travail doit être orienté et les autorités doivent être fermes sur les décisions prises afin d'éviter un relâchement de la population sur les mesures barrières et par ricochet éviter un retour en force de la maladie». Au niveau de la population, le message du ministre de la Santé a sonné comme un soulagement.

La plupart des Sénégalais voyait dans le nombre élevé de cas l'expression d'une situation incontrôlable de la pandémie. « C'est effrayant de voir 80 cas positifs dépistés par jour, d'entendre dire que les centres de traitement ont pleins. Toujours de mauvaises nouvelles et jamais une lueur d'espoir ». D-où l'impact de l'annonce du ministre Diouf Sarr qui relève le pic de Covid-19 au Sénégal.

Poussant de fait Maguette Mbengue, enseignant en communication dans une école de formation de la place, à renchérir : « Je pense que le ministère doit changer d'approche. Et c'est une bonne chose d'avoir donné cette information ». Au niveau des médecins toutefois, le discours est toujours d'alerte pour éviter le reflux de la maladie.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.