Sénégal: Un cas détéctéa la Sococim - La direction générale organise sa riposte

La Direction générale de Sococim Industries informe dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien hier, jeudi 4 juin, la population que, malgré les mesures de prévention et de précaution instaurées depuis que la pandémie de la Covid-19 a été déclarée, «quelques cas de contamination ont été formellement détectés sur le site de l'usine».

Selon l'édit ce sont les services du ministère de la santé en charge du département de Rufisque qui ont signalé à la Direction de Sococim, le 27 mai dernier, qu'un «employé d'une société de prestation de services intervenant aux Expéditions Ciment de l'usine avait été testé positif à la Covid-19 le weekend précédent». Depuis cette date, la Direction générale soutient «avoir fait part du cas» et «des premières mesures de gestion à l'ensemble du personnel, par une note d'information interne».

Mieux, les services compétents de Sococim ont pris les «dispositions pour l'organisation d'une opération de dépistage des contacts identifiés, en coopération avec les services du ministère». «Bien que les cas identifiés ne présentent toujours pas de signes manifestes de la maladie, nous avons estimé, en relation avec notre médecin d'entreprise et les services du ministère de la santé, nécessaire d'identifier toute personne supposée avoir été en contact avec les cas positifs au cours des jours précédant leur diagnostic», lit-on aussi sur la note qui ajoute qu'en collaboration avec le médecin d'entreprise et les services départementaux du ministère de la santé, la direction générale a pris et fait appliquer les décisions suivantes : «identification et test systématique des collaborateurs ayant été en contact avec tout cas revenu positif» ; «confinement hors site pendant quatorze jours de tout contact rapproché du porteur du virus testé positif» ; «n'autoriser la reprise du travail de ce collaborateur qu'après un test de contrôle à l'issue de la quatorzaine de confinement réglementaire» ; arrêt et désinfection totale, par les agents du Service National d'Hygiène, de l'ensemble des ateliers du secteur Expéditions Ciment et des bâtiments environnants» ; «réaménagement des horaires de travail des personnels pour minimiser le temps de séjour dans l'entreprise et donc réduire les risques de contamination» ; «renforcement du dispositif de sensibilisation sur les gestes barrières dans tous les secteurs de l'entreprise».

La direction de la Sococim précise que «la gestion de cette situation sanitaire fera l'objet d'un suivi à la hauteur des enjeux de santé publique pendant la période de rigueur définie par les autorités sanitaires» et exhorte ses employés, prestataires, clients et la population à maintenir les gestes barrières, «seuls moyens de se protéger contre le virus».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.