Afrique de l'Ouest: Finance - Des analystes renouvellent leur soutien à la BOAD

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) vient d'avoir le quitus des analystes financiers. Ils n'ont pas pronostiqué une détérioration significative des encours de crédits de l'institution, malgré la crise sanitaire actuelle. Seule réserve, l'hypothèse de la fin du franc CFA.

L'Agence Moody's a maintenu sa notation "Baa1" et une perspective "stable" pour la BOAD, réflétant " la forte liquidité" des fonds propres et le "soutien des actionnaires envers son mode de gestion". A travers ces notations, la Banque a renouvelé "son message de confiance aux investisseurs internationaux ". Du côté de l'agence Fitch, dont la note est "BBB", elle maintient son rating, accompagné d'un message prudentiel pour l'avenir, en raison des liens entre les institutions sous-régionales et la France, à l'heure de la remise en cause du franc CFA. L'agence note néanmoins une perspective négative liée à la prise en compte " de facteurs macroéconomiques exogènes".

Une " implication qui ne remet en cause ni les "fondamentaux" de la banque, ni "la qualité intrinsèque de sa signature qui demeure l'une des cinq meilleures sur le continent africain sur la base de son rating", se félicite la BOAD. Pour la vice-présidente de Moody's, Lucie Villa, Coautrice de la note, " la banque a rapidement décaissé des fonds d'urgence à tous les Etats membres en réponse à l'épidémie de coronavirus". Cette initiative affaiblira l'adéquation des fonds propres de la BOAD, mais seulement de manière marginale". Mais Moody's souligne qu'elle" pourrait abaisser sa notation si l'apport en capital venait à se détériorer.

Pour la BOAD, cette note vient confirmer la solidité des fondamentaux de la banque, malgré les effets induits par la pandémie de la Covid-19 qui touche les économies des pays de la zone Uémoa. Pour la banque, il s'agit d'"un satisfecit". Après son plan stratégique 2013-2019, la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest s'attelle à boucler son nouveau plan stratégique quinquennal de la période 2021-2025 avec " des ambitions plus proches des attentes de ses pays membres et des besoins des populations, tout en prenant en compte la problématique spécifique de la Covid-19".

La Banque, par le biais du Trésor français, permet un accès continu aux dévises en cas d'épuisement du pool régional de réserves internationales. Fitch spécule que la parité fixe du franc CFA (ou de l'éco) ouest-africain avec l'euro restera inchangée, et que les principales caractéristiques de l'Uémoa et de l'arrangement monétaire avec la France, y compris l'ancrage à l'euro, les réserves régionales mises en commun et la garantie de convertibilité du franc CFA en euro, resteront inchangées à moyen terme.

Créée en 1973, la BOAD a financé plus de 1 200 projets pour le compte des États membres et des entreprises du secteur privé de l'Uémoa, pour un montant total de 5 817,8 milliards FCFA (8,87 milliards d'euros).

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.