Congo-Kinshasa: V.Club - Diomi Ndongala brigue la présidence

Ancien président de coordination de V.Club, Eugène Diomi Ndongala(58 ans)veut revenir aux affaires. Il a déposé sa candidature au Comité suprême qui a ouvert une direction des candidatures pour la présidence actuellement vacante, après la démission du général Amisi Kumba « Tango Four ».

Ce dernier a, pendant douze années, dirigé le club avec un bilan globalement positif dont deux titres nationaux et deux finales perdues en Ligue des champions et en Coupe de la Confédération. Président du club de 2004 à 2006, Eugène Diomi Ndongala veut relever le défi de succéder à celui qui a stabilisé le club. L'on doit noter que lors de son passage, le V.Club faisait face à des troubles et divisions multiples. Il est en attente d'autres candidatures avant de présenter son programme d'avenir pour l'AS V.Club.

Homme politique et féru du sport, Eugène Diomi Ndongala a été parlementaire, vice-ministre de l'Economie et des Finances en 1994 et en 1996 dans le gouvernement du salut public du président Mobutu, et ministre des Mines en 2003 dans le gouvernement de transition avant d'être demis en 2004. Il avait posé sa candidature à l'élection présidentielle en 2006. En 2009, Diomi Ndongala est devenu agent match de la Fifa. Condamné à dix ans de prison et écroué à la prison de Makala en 2014 sous le régime de Joseph Kabila, il a été libéré le 21 mars 2019 à l'avènement du président Félix Antoine Tshisekedi. Et il veut renouer avec les sportifs en posant sa candidature pour la succession du général Amisi Kumba "Tango Four".

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.