Ouganda: Prendre la responsabilité collective de combattre la COVID-19 en Ouganda

Une entreprise pharmaceutique indienne se mobilise pour aider à contenir la propagation du coronavirus en Ouganda.

« Les entreprises comme la nôtre ont l'obligation de consacrer toutes les ressources possibles pour lutter contre la COVID-19. Le directeur général d'Africure Pharmaceuticals, Sunil Reddy a déclaré : cette crise appelle une responsabilité mondiale et les entreprises de notre secteur sont les mieux placées pour répondre à cet appel ».

Sunil pratique ce qu'il prêche. Son entreprise a récemment fait don de 5000 kits de test de diagnostic rapide (RDT) au gouvernement ougandais. Ces kits seront principalement utilisés pour le dépistage dans les zones rurales.

Il a expliqué : « Les kits que notre société a donnés testent spécifiquement si une personne a développé ou non des anticorps pour la COVID-19. Ces tests sont essentiels pour la détection rapide de l'infection. Les kits de test amélioreront la capacité et la flexibilité du gouvernement dans la lutte contre le virus ».

L'accès à des produits pharmaceutiques de qualité et abordables est depuis longtemps un défi de santé publique à travers le continent.

Parlant du soutien de son entreprise au secteur, Sunil a en outre déclaré : « Nous produisons 1,2 milliard de comprimés par an de médicaments génériques, notamment des antibiotiques, du paracétamol et des médicaments anti-inflammatoires. Nous produisons également des liquides intraveineux ainsi qu'environ 20 millions de sirops médicinaux par an. Dans tous les pays dans lesquels nous travaillons, plus de 90 % de nos employés sont des locaux ».

Africure est une entreprise indienne ayant pour vision d'aider l'Afrique à développer son autosuffisance en matière de fabrication pharmaceutique. Depuis 2001, elle a établi des installations de fabrication de produits pharmaceutiques au Botswana, en Côte d'Ivoire et au Cameroun, avec une expansion prévue en Ouganda.

Il a continué : « Nous sommes nouveaux en Ouganda. Le projet Soutien au commerce et à l'investissement indien en Afrique (SITA)du Centre du commerce international) a facilité notre entrée en janvier 2020. Depuis 2015, ce projet nous a fourni des informations sur les opportunités sur le marché de l'Afrique de l'Est, et ils ont été un partenaire précieux non seulement dans cette initiative d'investissement, mais aussi pour assurer notre don de kits de diagnostic rapide au gouvernement de l'Ouganda ».

En perspective, Sunil espère soutenir les efforts du gouvernement ougandais pour construire une infrastructure médicale de première classe dans le pays, aux côtés de partenaires tels que le Centre du commerce international, pour aider à créer des emplois et à améliorer les services offerts aux habitants du pays.

Le projet SITA est financé par le Département du développement international du Royaume-Uni. Le . projet répond aux défis auxquels sont confrontés certains pays d'Afrique de l'Est : Éthiopie, Kenya, Rwanda, Ouganda et République-Unie de Tanzanie, pour augmenter et diversifier leurs exportations ; et en attirant des investissements dans l'agro-industrie et la fabrication légère.

A La Une: Commerce

Plus de: ITC

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.