Ile Maurice: Hausse du nombre de juges, magistrats et «Court Officers» - Mesure favorablement accueillie

La nouvelle Cour suprême, qui sera dotée de nouveaux équipements et qui abritera 24 salles d'audience, sera opérationnelle en août. La construction de ce bâtiment ultramoderne permettra la création d'emplois et une provision de 50 postes supplémentaires dans le système judiciaire a été faite pour des Puisne Judges, des magistrats et des Court Officers.

Sollicité, Yahia Nazroo, Head of Dispute Resolution à la firme internationale Appleby, avance que les mesures prises pour augmenter le nombre de magistrats, Puisne Judges et Court Officers constituent un point positif. Mais il estime qu'il ne faut pas privilégier la quantité sur la qualité. «C'est avec beaucoup de joie que la profession légale accueille l'ouverture du nouveau bâtiment qui abritera la Cour suprême», dit l'homme de loi. Et de faire ressortir «qu'il y a un manque énorme de Court Officers pour la bonne administration des différentes cours de justice à Maurice».

Pour d'autres, la révision en hausse du nombre de juges est intéressante car cela pourrait aider à diminuer le backlog des affaires présentées en Cour suprême. Les juges pourraient éventuellement avoir moins de procès à traiter et cela leur permettra de prononcer leur jugement plus rapidement. «En ce qui concerne le nombre de magistrats qui sera augmenté, cela aurait dû être accompagné par l'introduction d'une école de magistrature. C'est un peu dommage qu'il n'y ait pas de provision en ce sens».

Me Rama Valayden, ancien Attorney General, explique, quant à lui, que d'autres projets sur le plan infrastructurel pour les autres cours auraient dû être annoncés. «Je constate qu'il n'y a pas grand-chose au niveau du judiciaire, qui restera malheureusement l'enfant pauvre du Budget.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.