Mali: La France annonce la mort du chef d'Aqmi, tué au Mali

La ministre française des Armées Florence Parly annonce ce vendredi 5 juin la mort du chef d'Aqmi Abdelmalek Droukdel, tué au Mali le 3 juin lors d'une opération militaire.

« Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l'émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d'une opération dans le nord du Mali », a tweeté ce vendredi la ministre française des Armées Florence Parly.

Abdelmalek Droukdal, membre du comité directeur d'Al-Qaida, commandait l'ensemble des groupes qaïdistes d'Afrique du Nord et de la bande sahélienne, dont le JNIM, l'un des principaux groupes terroristes actifs au Sahel.

Florence Parly (@florence_parly) June 5, 2020

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.