Togo: Un besoin urgent

5 Juin 2020

La plupart des habitations ne disposent pas de fosses septiques et de système d'évacuation des eaux usées.

Un problème de santé publique que ne cesse de dénoncer Ayité Komla, le directeur de l'hygiène et de l'assainissement de base au ministère de la Santé.

'Des amendes allant de 5.000 à 20.000 Fcfa sont prévues pour ceux qui ne respectent pas les dispositions réglementaires. Toute maison doit être équipée de toilettes ou de latrines avec système d'évacuation', rappelle-t-il.

Problème, des installations de ce type sont chères et peu de Togolais ont les moyens.

La situation est un peu meilleure à Lomé, mais pas en région et encore moins dans les zones rurales.

Autre défi pour les autorités, construire un réseau de gestion des eaux usées; embryonnaire à ce stade. Le Togo compte sur l'appui de l'Union européenne pour développer des sites à Atakpamé, Dapaong, Tsévié, Sokodé, Kara et Lomé.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.