Burundi: Florence Nisabwe - Une ambassadrice hors-pair de l´entrepreneuriat féminin africain

interview

Mère de famille, écrivaine, enseignante d´université, mais surtout entrepreneure sociale, Dr.Florence Nisabwe est une femme altruiste et désintéressée devenue le chantre de l´entrepreneuriat féminin africain, notamment au Burundi et dans la région des Grands Lacs.

Près d´une dizaine d´années déjà que Dr. Florence Nisabwe, à travers ses actions sociales, la création de sa Fondation Lance d´Afrique, et la publication de cinq ouvrages académiques, consacre sa vie au relèvement des défis qui bloquent l´entreprenariat féminin dans son pays, le Burundi.

Qui est madame Florence Nisabwe et Comment vit-elle actuellement le confinement imposé par le coronavirus dans son pays?

Madame Florence Nisabwe est une entrepreneure sociale et auteure de cinq livres dans les domaines de l'entrepreneuriat, économie, développement durable et gestion des risques. Je suis titulaire d'un PhD en entrepreneuriat et économie de développement et aussi spécialiste des questions de genre et du développement à la base de la pyramide. Enfin, Florence Nisabwe est mariée et mère de deux enfants.En tant que directrice de la Fondation Lance d'Afrique, j'essaye avec mon équipe, d'accompagner tant matériellement que financièrement les femmes dans le commerce informel victimes du Covid19. Et ce temps de confinement relatif me permet de nouer les contacts avec les futurs partenaires de la FONDATION.

Pensez-vous que les pays africains ont pris les mesures qu´il fallait pour lutter contre cette pandémie?

Ma réponse sera OUI et NON.NON parce que certains pays comme l'Afrique du Sud ont pris des mesures trop exigeantes pour les populations qui sont en majorité dans l'informel. Cette mesure dans le cas de l'Afrique du Sud est disproportionnelle par rapport à la menace économique qui vise le Pays. De plus, certains pays ont été négligents dans la fermeture de leurs frontières, c'est le cas du Cameroun; ou bien, malgré le fait que les frontières soient fermées beaucoup de personnes malades ont pu éviter le confinement.camer.beOUI, parce que dans l'ensemble les Pays africains ont pu résister aux menaces de cette pandémie. Les résultats sur le terrain montrent des taux très bas de décès et même des personnes infectées. Ceci prouve qu´à la base, certains mesures ont été prises pour contenir la pandémie.

Florence Nisabwe est-elle féministe, au regard de son engagement désintéressé pour l´épanouissement de la femme en Afrique?

Le mot féministe suscite de nombreuses réactions de rejet, de crainte, d'incompréhension. Ces réactions s'inscrivent dans la continuité de plus de deux siècles d'antiféminisme. Pour moi, être féministe, c'est tout simplement vouloir l'égalité entre les femmes et les hommes. On peut définir le féminisme comme un mouvement politique, social et philosophique visant à ce que femmes et hommes disposent des mêmes droits et libertés dans la sphère publique et privée.

Ainsi être pour l'égalité et être féministe, c'est la même chose. Pour me résumer et afin de répondre de façon pratique à votre interrogation, je dirai que j'ai contribué à l'émancipation de la femme, de la jeune fille et des personnes vulnérables. De plus, je reste convaincue que rien ne peut se faire en faveur des femmes sans l'appui des hommes. Fort de ce qui précède, j'ai créé la Fondation Lance d'Afrique Burundi afin de répondre à cet appel.

Pouvez-nous parler de votre Fondation Lance Afrique dont vous êtes la fondatrice et quelles en sont les grandes actions ?

La Fondation Lance d'Afrique existe depuis 2017, mais est reconnue par ordonnance ministérielle depuis 2019. L'objectif principal de la Fondation est l'autonomisation économique des personnes vulnérables et principalement les femmes au Burundi et dans la région des Grands Lacs. Pour y arriver, nous avons développé quatre axes d'actions :- Le premier est le renforcement des capacités de notre population cible afin d'acquérir les connaissances pouvant les aider à prendre leurs vies en main;- La deuxième intervention vise à accompagner directement, financièrement et ou matériellement les personnes qui vivent dans la précarité ou qui se retrouvent dans le besoin pour une raison ou pour une autre; camer.be- La troisième intervention est la mise sur pied d'une chaîne de télévision numérique où nous développons les programmes qui aident les populations des collines à mener une vie saine.

Le contenu de ces programmes tourne autour d'une bonne hygiène de vie, du développement d'une agriculture résiliente et le partage d 'informations nécessaires à l'épanouissement des populations rurales;Le dernier volet de notre intervention est une maison d'édition qui est une plateforme pour les chercheurs et les universitaires à produire les articles scientifiques dans le domaine du développement durable.

Depuis 2017, nous avons mené des actions sur le terrain qui vont de l'accompagnement matériel et financier des personnes vulnérables, en passant par les formations dans divers domaines et enfin, l'assistance technique des populations villageoises agricoles à s'organiser sous forme coopératives pour une maximisation de leur production.

Quelles leçons pouvez-vous tirer de votre engagement à l´émergence de l´entreprenariat social féminin?

D'abord, l'entrepreneuriat est une discipline qui est peut connue dans la sous-région et au Burundi en particulier. En effet, les gens confondent le développement des affaires et l'entrepreneuriat. Car l'entrepreneuriat dans ce cas d'espèce, l'entrepreneuriat social féminin, va au-delà de la simple création d'une entreprise ou d'une organisation à but non lucratif. L'entrepreneuriat social féminin vise la satisfaction des populations bénéficiaires (l'impact) de ces services et aussi la pérennisation de l'organisation qui offre ces services. Malheureusement c'est pour cela que beaucoup d'organisations qui se disent de l'entrepreneuriat social féminin ferment boutique après quelques mois, voire années.

En situation de monoparentalité de la femme, la conciliation entre vies entrepreneuriale et familiale apparaît encore plus difficile, puisque s'ajoute à la problématique la disponibilité pour les enfants, la question de la précarité financière, particulièrement prégnante chez les femmes qui doivent assumer seules des charges importantes. Pour les femmes en situation de monoparentalité, il est souvent difficile de maintenir à la fois une forte implication dans l'entreprise (pourtant nécessaire pour l'équilibre financier du foyer) et une importante disponibilité pour les enfants (nécessaire du fait de l'absence de l'autre parent pour prendre la relève). Ces femmes se retrouvent ainsi face à un dilemme insoluble, à savoir : comment privilégier telle sphère de leur vie famille ou entrepreneuriale au détriment de l´autre ? L'objectif entre autres, de la Fondation est de faire naître de nouveaux entrepreneurs sociaux dans la sous région.

Les réalités socioculturelles africaines ne sont-elles pas un frein á l´épanouissement de la femme?

Il y a une contradiction entre les politiques des différents gouvernements africains visant à soutenir les femmes et les réalités culturelles et sociologiques sur le continent. Le défi que les acteurs politiques et la société civile ont est d'éduquer la population à comprendre l'importance de l'émancipation et l'épanouissement de la femme.Ceci interpelle les parlementaires à faire des propositions de lois qui donnent plus de liberté, d'autonomie et de responsabilité à la gente féminine. C'est pour cela que dans certains pays comme c'est le cas au Burundi, certaines lois qui, hier contraignaient les femmes à être des esclaves ont été abrogées au profit de celles qui leur donnent accès aux terres et à d'autres actifs non négligeables.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.