Sénégal: Financement de la riposte au COVID-19 - La BAD octroie un appui budgétaire de 57,1 milliards de FCfa

Le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott a procédé à la signature de la convention de financement du Programme d'urgence d'appui à la riposte Covid-19 (Puarc) le 4 juin 2020.

«Cet appui budgétaire de 88 millions d'Euros, soit 57,1 milliards de FCFA, a été approuvé par le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement le 29 Mai 2020.

La Directrice régionale de l'Afrique de l'Ouest, Madame Marie-Laure Akin-Alugbade, a félicité le gouvernement du Sénégal pour les efforts importants déployés dans la lutte contre la Covid-19 et pour les mesures fortes qui ont contribué à contrôler la propagation du virus et à atténuer son impact socio- économique », lit-on dans un communiqué de presse.

Le Puarc, précise-t-on, vise à soutenir la riposte sanitaire et le renforcement de la résilience des populations, et contribue à l'atténuation des risques macro-économiques.

Le Puarc est aligné sur le Programme de résilience économique et social (Pres), doté d'un fonds de 1000 milliards de FCfa, afin de renforcer le système de santé et de soutenir les ménages, la diaspora sénégalaise ainsi que les entreprises et leurs salariés.

Ce programme est décliné en quatre axes : le soutien du secteur de la santé ; le renforcement de la résilience sociale des populations ; la stabilité macroéconomique et financière pour soutenir le secteur privé et maintenir les emplois et l'approvisionnement régulier du pays en hydrocarbures, produits médicaux, pharmaceutiques et denrées de première nécessité.

L'opération contribuera à la mise en œuvre du plan de riposte sanitaire à travers le renforcement des installations de prise en charge des patients. Le PUARC soutiendra également la distribution de denrées alimentaires et le paiement des factures d'électricité et d'eau pour les ménages vulnérables.

Enfin, le Puarc soutiendra aussi les mesures de soutien au secteur privé et de maintien des emplois à travers le programme d'injection de liquidités et les mesures fiscales et douanières.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.