Angola: La revitalisation du parc industriel dépend de l'engagement du gouvernorat local

Huambo — La revitalisation du parc industriel de la province de Huambo, considéré, jusqu'en 1991, comme le deuxième plus grand du pays, exige une plus grande ouverture de la part du gouvernorat, qui doit interagir davantage avec les hommes d'affaires et les institutions financières (banques), afin de renforcer l'activité productive.

C'est ce qu'a déclaré vendredi l'Angop l'homme d'affaires angolais Gildo Coelho da Cruz, en soulignant la nécessité du gouvernorat de Huambo d'utiliser tous les outils en sa possession pour, en partenariat avec le secteur bancaire, pour faciliter les hommes d'affaires afin d'obtenir des financements visant à répondre aux besoins de la consommation intérieure.

Selon l'entrepreneur du secteur industriel, la revitalisation du parc industriel est considérée comme l'un des principaux facteurs de développement durable de la province, ce qui impliquerait la diminution des importations, l'augmentation des recettes fiscales et la réduction du taux de chômage, augmentant ainsi, la qualité de vie de la population.

Un autre aspect également évoqué par le chef du secteur industriel était la nécessité d'une intercession accrue des autorités avec le secteur financier afin que les entrepreneurs puissent acheter des devises pour acheter des biens de consommation dans le panier de base, outre l'importation de matière première, afin de stimuler le secteur industriel.

Il a aussi souligné la nécessité d'installer, dans cette province, un port sec, pour dédouaner les marchandises des hommes d'affaires locaux qui sont contraints de se rendre sur la côte, en mettant l'accent sur Luanda et Benguela, quand ils pourraient les faire localement, afin d'éviter des coûts.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.