Cote d'Ivoire: Patrice Beaumelle (entraîneur des Éléphants) - « J'observe entre 75 et 80 joueurs »

Très discret depuis son arrivée à la tête de la sélection nationale de Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle a eu un échange fructueux jeudi avec les membres de la Dtn, au Centre technique national de football de Bingerville.

Au cours des échanges, le technicien français qui a hâte de travailler avec son groupe, a révélé qu'il travaille au quotidien à la fédération et qu'il suit un certain nombre de joueurs en vue des prochaines batailles.

« La santé, c'est la base avant de parler de football. Surtout que cette pandémie du Covid-19 disparaisse pour de bon et qu'on puisse vivre. D'un point de vue personnel, je travaille au quotidien à la Fédération.

J'ai appelé les joueurs. Il y a 75, voire 80 joueurs que je suis avec mon staff pour savoir où ils en sont physiquement.

Certains se sont fait opérer. Il y a eu des blessures. D'autres ont repris. On échange au quotidien. On montre qu'on est là. On a envie de la reprise. C'est notre raison de vivre », a-t-il déclaré.

L'entraîneur des Éléphants s'est également exprimé sur le projet de jeu des équipes nationales qui a été élaboré par la Direction technique, après un travail de réflexion piloté par Maxime Gouaméné, entraîneur de l'équipe nationale locale.

Un système de jeu (4-3-3) que Patrice Beaumelle a trouvé assez ambitieux du fait qu'il propose un travail de possession de balle et de pressing soutenu par des valeurs comme la discipline, la communication et la confiance, avec un seul langage commun. Le technicien français a par ailleurs indiqué que le plus important est de le mettre en œuvre.

« Le projet de jeu, c'est la base de tout. C'est-à-dire identifier les spécificités du football ivoirien. Il s'agit de le mettre en ordre et d'essayer de travailler tous dans le même sens et dans la même synergie.

C'est vraiment une bonne base. Comme je le dis tous les jours, le dire en réunion c'est bien, mais le faire et le mettre en œuvre sur le terrain, c'est encore mieux.

Il faut le faire dans un quotidien afin que nos équipes nationales soient les meilleures possibles et qu'elles nous mènent loin dans les grandes compétitions...

On est d'accord sur l'analyse du joueur africain. Nous sommes d'accord mais après c'est dans l'animation. Chacun a ses idées. L'essentiel est de les partager. J'ai donné des idées sur ce que je mets en place depuis des années.

Chaque coach a sa spécificité, mais l'essentiel est de reconnaître le point de départ. Le football est quelque chose qui n'est pas statique. C'est pour cela qu'on l'aime tous autant », a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que Patrice Beaumelle a été nommé entraîneur des Éléphants depuis le 4 mars 2020, en remplacement de Kamara Ibrahim.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.