Soudan: Où en sont les négociations avec les groupes armés?

L'ONU vient d'annoncer la création d'une nouvelle mission au Soudan, pour aider le pays dans sa transition démocratique.

Un an après la chute d'Omar el-Béchir, où en sont les négociations entre Khartoum et les différents groupes armés dans le pays, notamment ceux du Darfour ? Un cessez le feu a été signé en octobre dernier et depuis des négociations ont été ouvertes à Juba.

Cela fait sept mois que les différents groupes armés du Darfour, mais également du Sud-Kordofan et du Nil Bleu négocient avec Khartoum.

Des négociations qui avancent lentement, tant la méfiance est grande entre ces groupes qui se battent depuis près de 20 ans. L'épidémie de coronavirus n'a pas non plus aidé, certains groupes armés ayant refusé de prendre part à des discussions par vidéo conférence.

La date butoir pour trouver un accord a déjà été reporté au moins 4 fois . Selon un des médiateurs sud-soudanais, des progrès significatifs ont été accomplis ces derniers jours et un accord pourrait être annoncé avant la date butoir du 20 juin.

Au centre des négociations : le partage du pouvoir. Les groupes armés veulent siéger au Conseil souverain, au Conseil des ministres, ainsi que dans la future Assemblée législative du pays.

En tout cas, le retard dans ces négociations a des conséquences sur la transition dans le pays. Il retarde d'autant la formation d'une Assemblée législative et la nomination de gouverneurs civils. Deux étapes très attendues de ce processus politique.

Sur le terrain, des accrochages sporadiques continuent malgré un cessez le feu signé en octobre dernier. Cette semaine des combats ont été signalés dans le Jebel Marra entre l'armée et le SLM de Abdul Wahid Al Nour, qui ne se de participe aux discussions de Juba.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.