Madagascar: ESTI - Un programme de bourses pour les jeunes défavorisés

Le secteur des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) est une activité structurante en pleine expansion à Madagascar. En effet, il constitue un débouché important en termes de croissance et d'emploi pour les jeunes.

Force est pourtant de reconnaître que les opportunités qui s'offrent au développement de ce secteur dans le pays sont freinées par un manque de compétences et une insuffisance de techniciens qualifiés répondant aux besoins de ce nouveau marché.

Face à cette situation, le gouvernement français, à travers l'Agence Française de Développement (AFD), continue d'apporter son appui à l'ESTI (Ecole Supérieure de Technologies de l'Information) en lui octroyant un financement de l'ordre de 1 million d'euros, soit l'équivalent de 4 milliards en monnaie nationale.

Double-diplômation. Ce financement qui vise à mettre en œuvre la 2e phase du projet, étalé sur une période de quatre ans, consiste à consolider les appuis déjà apportés à l'établissement tout en permettant de former 1 200 jeunes en formation initiale et 1 120 personnes en formation continue.

Il est à noter que l'accord de financement a été signé avant-hier par les représentants de l'AFD et ceux de l'ESTI, en présence de l'Ambassadeur de la France à Madagascar, SEM Christophe Bouchard.

L'objectif est, notamment, de rendre cette formation spécialisée accessible aux jeunes issus des couches vulnérables et minoritaires. Ainsi, l'Ecole Supérieure de Technologies de l'Information va promouvoir des études informatiques auprès des jeunes filles en prévoyant de former 30% d'effectifs féminins à l'horizon 2024.

En outre, l'accès du public défavorisé à l'éducation sera privilégié grâce au développement d'un programme de bourses au profit des 5% des effectifs inscrits en première et deuxième année de licence.

Par ailleurs, cette nouvelle phase du projet prévoit également de poursuivre le partenariat entre l'ESTI et la Chambre de Commerce et d'Industrie de la région Paris-île -de France et son école d'informatique ITESCIA.

Ce qui permettra de mobiliser une équipe pédagogique de ce dernier pour appuyer techniquement l'ESTI. Une double diplômation est également prévue à l'issue du Master afin de renforcer l'attractivité des formations dispensées par cet établissement.

Former 10 700 personnes. « L'AFD est heureuse de porter plus loin son engagement envers l'enseignement technique et la formation professionnelle aux NTIC, un secteur particulièrement dynamique et prometteur pour l'employabilité des jeunes à Madagascar », affirme Jérôme Bertrand-Hardy, le directeur de l'agence à Antananarivo.

Il faut savoir que ce projet s'inscrit dans le cadre d'un appui plus global de l'AFD à la formation professionnelle et à l'enseignement technique au pays; et qui couvre en même temps deux autres secteurs économiques prioritaires, à savoir le Bâtiment et Travaux Publics (BTP) et le Tourisme, Hotellerie et Restauration pour un financement total de 15 millions d'euros.

Ce programme appuiera en tout vingt établissements répartis dans toute l'île, et formera 10 700 personnes, a-t-on fait savoir.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.