Tunisie: Noureddine Bhiri accuse Echaab d'alliance avec le PDL

Le président du groupe Ennahdha au parlement Noureddine Bhiri a accusé le mouvement Echaab d'alliance avec le parti destourien Libre (PDL). Si cette attitude persiste, elle rendra l'appartenance d'Echaab à la coalition au pouvoir insensé, estime-il.

Dans une déclaration à la TAP, Bhiri a appelé le chef du gouvernement Elyès Fakhfakh à clarifier sa position sur la solidarité gouvernementale et le choix récent d'Echaab de se positionner aux côtés de parties n'appartenant pas à la coalition au pouvoir.

Le député a, également, reproché au mouvement Echaab son refus d'énoncer dans le document gouvernemental, la solidarité parlementaire en ce qui concerne la relation avec les organisations nationales.

Tous les partenaires d'Ennahdha dans la coalition au pouvoir ont approuvé ce principe à l'exception d »Echaab, a-t-il regretté.

Et d'ajouter, le mouvement Echaab était censé soutenir la coalition gouvernementale. Mais il a choisi, lors de la dernière plénière, de s'aligner avec le PDL en votant pour la motion de ce parti et visé le président du parlement par des propos diffamatoires.

Bhiri a tenu à préciser dans ce sens que pour Ennahdha qui ne cherche pas à attirer la sympathie d'Echaab ni d'aucun autre parti, le plus important réside dans la solidarité pour ne pas déstabiliser la situation politique dans le pays.

Il a rappelé que c'est justement son parti qui a appelé à l'élaboration d'un document de solidarité gouvernementale pour mettre fin aux tiraillements politiques entre les composantes de la coalition au pouvoir.

La signature du document de solidarité gouvernementale proposé aux composantes de la coalition au pouvoir et aux parties qui soutiennent le gouvernement Fakhfakh a été reportée plus d'une fois.

Encore ce vendredi, la présidence du gouvernement a annulé une rencontre prévue entre les représentants des partis formant la coalition au pouvoir pour signer le document de solidarité gouvernementale.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.