Sénégal: Bounkiling - 6 cas dépistés positifs dont 3 élèves, 2 professeurs et 1 boutiquier

Après le département de Sédhiou déjà en phase d'extinction de la maladie, celui de Bounkiling dans l'extrême nord de la région et frontalier à la Gambie vient de connaitre ses premiers cas de Covid-19. Il s'agit en effet de trois élèves, deux enseignants et d'un boutiquier.

A ce jour, la région de Sédhiou totalise 109 déclarés positifs depuis le début de l'épidémie dont 101 guéris et présentement huit sous traitement.

Cependant, l'on redoute que la réouverture du trafic à la circulation routière ne corse l'addition des cas de contamination en raison de la situation de contact entre usagers et transporteurs.

Le département de Bounkiling jusqu'ici épargné de la maladie à coronavirus vient d'enregistrer six cas de contamination.

Il s'agit, selon le Bureau régional de l'éducation et de l'information pour la santé (BREIS) de la région médicale de Sédhiou qui a rendu publique la nouvelle hier, vendredi 5 juin, en milieu de matinée. Ce qui porte le nombre à 109 cas positifs dans la région de Sédhiou depuis le début de l'infection virale.

Toutefois, la promptitude et l'efficacité dans la prise en charge des cas déclarés positifs ont produit des résultats probants.

A ce jour, 101 cas guéris sont sortis des sites de traitement et présentement, seuls huit sont sous traitement y compris les six nouvelles infections. Aucun détail n'est disponible sur l'origine, la localisation et la nature des six cas de COVID-19 enregistrés dans le département de Bounkiling.

Selon certaines sources proches des structures de santé, l'option d'un dépistage massif et volontaire se précise pour les élèves et enseignants nouvellement revenus à leurs lieux de service. Reste à retracer et identifier les cas contacts qui se rattacheraient à ses nouvelles infections pour éviter toute propagation de la maladie dans la région.

Sur les trois départements que compte la région de Sédhiou, seul Goudomp résiste encore à la pénétration du nouveau coronavirus et les professionnels de la santé tout comme les membres des comités de gestion des épidémies exhortent les populations à la vigilance, notamment au respect des mesures barrières.

Un défi qui se complique de plus en plus avec la reprise du trafic routier caractérisé par les contacts entre usagers et prestataires.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.