Gabon: « Les examens se dérouleront...il n'y aura pas d'année blanche »

C'est par visioconférence que se sont réunis les Ministres en charge de l'éducation nationale de l'Afrique francophone pour s'accorder sur les questions liées à l'éducation. Notamment avec la tenue des examens et la continuité des cours interrompus par la crise sanitaire du coronavirus.

Afin de se concerter et d'apporter de la lumière sur la situation de l'éducation ayant été touchée en raison de la pandémie à COVID-19 sévissant le monde, les Ministres de l'éducation nationale de la section Afrique francophone ont trouvé judicieux de se réunir par visioconférence.

L'un des centres d'intérêt majeurs de cette rencontre était basé sur les hypothèses qui rôdent autour des consciences sur cette question. Notamment le maintien, le report ou l'annulation du déroulement des examens.

Ayant fait l'objet de grandes réflexions lors de cette rencontre par visioconférence, trois autres points forts ont mérité leur attention.

À savoir la mise en place des mécanismes visant à assurer la continuité pédagogique, les conditions dans lesquelles les examens devront être organisés s'ils sont maintenus dans différents pays et enfin, des conditions dans lesquelles les cours pourraient réapprendre, dans le cadre de l'aménagement du calendrier scolaire.

Concernant le Gabon, « Les examens se dérouleront. Il n'y aura pas d'hypothèses retenues, dans le cadre du Gabon, d'annulation des examens.

Il n'y aura pas d'année blanche. Le gouvernement a pris connaissance des propositions du Ministère de l'éducation nationale », a indiqué le ministre de l'éducation nationale.

Dans les tous prochains jours, selon le ministre de l'éducation nationale, un communiqué sur les questions liées à la reprise des cours et à l'organisation des examens sera publié.

Notons que la conférence des ministres en charge de l'éducation nationale de la région Afrique compte 29 pays membres dont le Gabon.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.